NY: Une force politique conditionne son soutien au boycott d’Israël
Rechercher

NY: Une force politique conditionne son soutien au boycott d’Israël

Une force politique de New York City dit que les candidats devront promettre de ne pas se rendre en Israël et exprimer leur solidarité avec les Palestiniens pour être soutenus

Jamaal Bowman s'exprime devant le public au cours de la nuit des primaires à New York, le 23 juin 2020 (Crédit : AP Photo/Eduardo Munoz Alvarez)
Jamaal Bowman s'exprime devant le public au cours de la nuit des primaires à New York, le 23 juin 2020 (Crédit : AP Photo/Eduardo Munoz Alvarez)

JTA — Un bon nombre de candidats au conseil municipal de New York devraient réclamer un soutien de la branche locale des DSA (Democratic Socialists of America), une force politique croissante dans la ville, pour que le groupe leur apporte son appui au cours des élections de l’an prochain.

Pour réclamer ce soutien, les candidats devront décider s’ils feront ou non la promesse de ne pas se rendre au sein de l’Etat juif s’ils sont finalement élus.

Selon une capture d’écran d’un questionnaire de candidature soumis par les DSA qui a été publié sur Twitter par un journaliste new-yorkais, Zack Fink, les candidats devront « promettre de ne pas se rendre en Israël en cas d’élection au conseil municipal en signe de solidarité avec les Palestiniens vivant sous occupation » (la formation n’a pas confirmé être à l’origine de la distribution de ce questionnaire).

Le groupe demande aussi aux candidats s’ils soutiennent le mouvement BDS (Boycott, Divestment and Sanctions), qui fait partie de la plateforme de la branche des DSA à New York City.

Certains candidats ont fait connaître leurs réponses sur Twitter. « C’est facile : 1. Non 2. Non », a écrit Eric Dinowitz, dans une publication, jeudi soir. L’homme est enseignant et fils d’un parlementaire de l’Etat et il se présente dans le Bronx.

Ce questionnaire a été mis en place après la victoire d’activistes pro-BDS, les représentantes Rashida Tlaib et Ilhan Omar, qui soutiennent le boycott d’Israël, lors des Primaires démocrates. Les deux femmes représentent des districts majoritairement démocrates et elles devraient probablement être réélues au Congrès. Une autre candidate au Congrès qui a fait connaître son appui au BDS, Cori Bush, qui se présente dans le Missouri, l’a également emporté contre son adversaire, représentant en titre de longue date de l’Etat, au cours des Primaires.

Avec 35 sur 51 sièges au sein des conseils municipaux qui seront remis en jeu, cette année, en raison des limites des mandats, en plus des élections ouvertes pour les bureaux municipaux – avec la désignation notamment du maire et du contrôleur de la ville – les scrutins qui auront lieu à New York City, l’année prochaine, représentent une opportunité rare de reformer la plus grande partie des autorités à la tête de la ville.

Les DSA sont considérés comme une force montante à New York City. Ils avaient aidé Alexandria Ocasio-Cortez à battre Joe Crowley, qui représentait la ville, en 2018. Lors des Primaires démocrates de cette année, Jamaal Bowman, membre des DSA, l’a emporté face à Eliot Engel, défenseur d’Israël. Loin de promettre de boycotter l’Etat juif, Bowman a fait part de son soutien au pays en indiquant à City & State, la semaine dernière : « Je soutiens pleinement Israël ».

Jamaal Bowman s’exprime devant le public au cours de la nuit des primaires à New York, le 23 juin 2020 (Crédit : AP Photo/Eduardo Munoz Alvarez)

Au niveau national, le parti politique a officiellement soutenu le mouvement BDS en 2017. Il négocie dorénavant un programme unifié qu’il devrait adopter dès l’année prochaine.

A Boston, il a été demandé aux candidats s’ils soutiendraient « en public, en privé, et sous la pression de l’opposition » le mouvement BDS mais il n’a pas été exigé d’eux de promettre de ne pas se rendre au sein de l’Etat juif.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...