Ohana fustige la « pression » du système judiciaire sur Orly Ginsberg Ben-Ari
Rechercher

Ohana fustige la « pression » du système judiciaire sur Orly Ginsberg Ben-Ari

Le ministre de la Justice dit que la pression exercée sur Orly Ginsberg Ben-Ari, qui a annoncé renoncer à son poste vendredi, s'est apparentée à un "revolver placé sur la table"

Le ministre de la Justice Amir Ohana dans "Rencontre avec la presse" sur la Douzième chaîne, le 21 décembre 2019 (Capture d'écran : Douzième chaîne)
Le ministre de la Justice Amir Ohana dans "Rencontre avec la presse" sur la Douzième chaîne, le 21 décembre 2019 (Capture d'écran : Douzième chaîne)

Le ministre de la Justice Amir Ohana a appelé, samedi, à examiner la conduite du système judiciaire israélien vingt-quatre heures après que la candidate qu’il avait lui-même choisie au poste de Procureur d’Etat, Orly Ginsberg Ben-Ari, a annoncé qu’elle ne prendrait pas son poste au vu des controverses intenses qui ont suivi sa nomination.

« Il y a eu manifestement de lourdes pressions et cela a finalement mené à la décision d’Orly », a déclaré Ohana à l’émission « Rencontre avec la presse » diffusée sur la Douzième chaîne.

Il a comparé ces pressions à « un revolver posé sur la table » pour Ginsberg Ben-Ari, ajoutant que « cela m’attriste grandement parce que c’est à cela que ressemble le système. Cela m’attriste et, à mes yeux, cela nécessite un réexamen ».

Ohana a expliqué qu’il s’attendait bien à de vives réactions de la part des responsables de la justice mais qu’il avait espéré que Ginsberg Ben-Ari pourrait passer outre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...