Israël en guerre - Jour 291

Rechercher

Peres regrette la mort du juge jordanien

Le président s'est entretenu avec le roi Abdallah de Jordanie et a réaffirmé l'importance des relations entre les deux pays

Le président israélien et le roi jordanien Abdullah II, juin 2006 (Crédit : Moshe Milner /GPO /Flash90)
Le président israélien et le roi jordanien Abdullah II, juin 2006 (Crédit : Moshe Milner /GPO /Flash90)

Le président israélien Shimon Peres a présenté lundi ses condoléances aux Palestiniens, aux Jordaniens et à la famille du juge jordanien tué la semaine dernière par l’armée israélienne au point de passage du pont Allenby.

Mais le président ne s’est pas excusé pour la fusillade, dont les circonstances exactes n’ont pas encore été déterminées.

« Au nom de l’Etat d’Israël, je tiens à exprimer mes plus sincères condoléances au peuple du Royaume hachémite de Jordanie pour la mort du juge Raed Zeiter », a déclaré Peres.

« En tant que président de l’Etat d’Israël, je tiens à exprimer ma compassion à la famille endeuillée. Je partage leur douleur. »

Peres s’est entretenu avec le roi Abdallah II et a transmis les « profonds regrets » d’Israël pour l’incident. Le président a partagé sur son compte Twitter officiel le texte de son allocution.

« Israël attache une grande importance à nos relations avec la Jordanie et à l’accord de paix signé entre nos deux pays », affirme-t-il. « Le roi Abdallah II est un leader visionnaire, et sous son règne, la Jordanie joue un rôle clé dans le maintien de la paix et de la stabilité au Moyen Orient. »

Peres a déclaré que Jérusalem et Amman ont décidé de mener une enquête conjointe pour déterminer les circonstances de la mort de Zeiter le 10 mars.

Les condoléances du président font largement écho à celles exprimées par le Premier ministre Benjamin Netanyahu la semaine dernière.

Netanyahu avait déclaré : « Israël regrette la mort du juge Raed Zeiter et exprime sa sympathie au peuple et au gouvernement de Jordanie. » Mais aucun des deux leaders n’a présenté d’excuses pour la mort du juge.

Selon les premières conclusions de l’enquête militaire israélienne, le juge Zeiter avait tenté d’étrangler un des soldats israéliens avant d’être tué par balles.

Des conclusions sont basées sur les témoignages de plusieurs personnes présentes sur les lieux de l’incident. Le Centre palestinien pour les droits de l’Homme conteste de son côté le rapport de Tsahal.

Le roi Abdallah a rendu visite dimanche à la famille de Zeiter et leur a transmis ses condoléances. Une photographie du roi embrassant Ala- Eddine Zeiter, le père du juge tué, a été publiée sur son compte Twitter officiel.

La semaine dernière, le Premier ministre jordanien Abdallah Nsour a affirmé que le gouvernement israélien portait « l’entière » responsabilité du crime « hideux » du juge palestino-jordanien, tué lundi à un point de passage frontalier.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.