Plus de 30 pierres tombales vandalisées dans un cimetière juif sud-africain
Rechercher

Plus de 30 pierres tombales vandalisées dans un cimetière juif sud-africain

Les dégradations du cimetière de Oudtshoorn sont le premier incident de ce genre dans la région, selon un responsable de la communauté

Le cimetière juif d'Oudtshoorn en Afrique du Sud, vandalisé, août 2020. (Cape SAJB via JTA)
Le cimetière juif d'Oudtshoorn en Afrique du Sud, vandalisé, août 2020. (Cape SAJB via JTA)

JTA – Plus de 30 pierres tombales ont été dégradées dans un cimetière juif à l’est du Cap, en Afrique du Sud.

Le vandalisme du cimetière juif de Oudtshoorn, situé à environ 322 kilomètres à l’est du Cap, est le premier incident majeur de ce genre dans cette ville, selon Bernard Herman, le responsable de la Hevra Kadisha de Oudtshoorn, la société locale d’inhumation juive.

« Nous avons l’intention de restaurer toutes les pierres tombales touchées à ce stade », a réagi M. Berman jeudi sur le site web du bureau de la région du Cap du groupe de coordination du South African Jewish Board of Deputies. On ignore quand l’incident s’est produit.

« Nous avons l’intention de les mettre à plat par terre, comme cela a été la politique ces dernières années, mais ce sera fait une fois les réparations effectuées », a ajouté M. Herman.

Les réparations se feront au détriment de la communauté du Cap, qui devient de plus en plus petite et n’a aucune source de revenus pour l’entretien du cimetière, a également souligné M. Herman.

« Nous menons une bataille perdue d’avance dans notre petite communauté juive qui se réduit », a-t-il déploré.

Ces dernières années, la communauté a travaillé sur le mur de délimitation sud du cimetière, en enlevant les vieux arbres qui endommageaient les tombes et surtout les monticules de terre, qui datent de l’épidémie de grippe de 1918 et qui marquent les lieux de sépulture des enfants.

« Nous avons également entouré tout le mur d’enceinte de centaines de mètres de fil barbelé à grands frais il y a quelque temps, et tout a été enlevé et volé depuis », a décrit Bernard Herman.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...