Plus d’un tiers des mariages juifs en 2018 ont été contractés hors-rabbinat
Rechercher

Plus d’un tiers des mariages juifs en 2018 ont été contractés hors-rabbinat

29 000 couples israéliens se sont unis civilement à l'étranger, religieusement mais sans le rabbinat, ou lors de cérémonies laïques, selon un rapport de l'organisation New Family

Un mariage. Illustration. (Crédit: Yossi Zamir/Flash90)
Un mariage. Illustration. (Crédit: Yossi Zamir/Flash90)

L’organisation New Family a déclaré mardi que près de 29 000 couples juifs israéliens ont convolé en justes noces l’an dernier sans en informer le Grand-Rabbinat, soit un tiers des mariages, ce qui dépasse toutes les estimations.

Près de 8 000 couples se sont mariés civilement à l’étranger, 7 000 se sont unis lors d’une cérémonie religieuse non reconnue par le rabbinat – réformée, massorti, haredi ou autres, 5 000 couples ont choisi des cérémonies non religieuses en Israël et 5 000 autres ont obtenu une carte d’union domestique de la part de New Family, selon les données.

Ces chiffres ont été obtenus en analysant les chiffres publics publiés par le Bureau central des statistiques, l’agence de sécurité sociale nationale du Bitouah Leumi, le ministère de l’Intérieur et l’Autorité de l’Immigration.

Quelque 50 000 couples israéliens – juifs, musulmans ou chrétiens – par le biais des autorités religieuses d’Etat en 2018, indique le rapport.

Tout en reconnaissant que ces chiffres ne sont pas très précis en raison de la difficulté à obtenir des données des organes officiels, New Family a déclaré que ces chiffres témoignent de la prévalence de tels mariages, en augmentation considérable depuis quelques années.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...