Rechercher

Plusieurs villes dont Tel Aviv ouvriront des transports publics pendant Shabbat

Le projet implique plusieurs villes du centre; sept lignes de bus proposeront des trajets gratuits pendant le jour de repos du calendrier juif

Un bus de la compagnie Egged. Illustration. (Crédit : Abir Sultan/Flash90)
Un bus de la compagnie Egged. Illustration. (Crédit : Abir Sultan/Flash90)

La municipalité de Tel Aviv a annoncé mardi qu’elle avait l’intention de faire circuler des transports publics pendant Shabbat, reliant ainsi pour la première fois la métropole du centre d’Israël à d’autres villes pendant le jour de repos du calendrier juif.

La municipalité a déclaré que le projet, en coopération avec celles de Givatayim, Kiryat Ono et Ramat HaSharon, inclura sept lignes gratuites.

La première année devrait coûter 12,5 millions de shekels, un montant qui pourrait augmenter si d’autres villes se joignent au projet.

D’autres ont récemment annoncé leur intention de commencer à proposer des transports publics le samedi, notamment Ramat Gan et Ganei Tikva. Plus tôt cette année, une ligne gratuite de bus a été lancée dans la ville de Tibériade, au nord du pays.

L’establishment religieux israélien est farouchement opposé au transport public pendant Shabbat. De leur côté, les Israéliens laïcs ont longtemps déploré l’impossibilité de se déplacer sans voiture personnelle.

« L’objectif est d’offrir une solution face à la demande croissante du public sur les questions de transports et de proposer un transport alternatif qui permettra d’aider les résidents de Tel Aviv à ne plus dépendre des voitures privées », a déclaré le maire, Ron Huldai.

« Cela contribuera à faire baisser le coût de la vie, désencombrera la circulation et solutionnera la pénurie de places de stationnement et permettra aux groupes (économiquement) plus faibles, qui ne disposent pas de voiture privée, de se déplacer », a-t-il assuré.

Le site Ynet a rapporté la semaine dernière que les partis Shas et Yahadout HaTorah avaient l’intention de poser comme condition à l’entrée dans un gouvernement une loi bloquant ces initiatives.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...