Pologne: une école construite sur la tombe d’un rabbin, disent des fidèles
Rechercher

Pologne: une école construite sur la tombe d’un rabbin, disent des fidèles

Les fidèles de la secte Modzitz font pression sur la ville de Kazimierz Dolny pour avoir l'autorisation de prier dans la cour de l'école où le fondateur du groupe serait enterré

Une école à Kazimierz Dolny, en Pologne (Capture d'écran : Google Street View)
Une école à Kazimierz Dolny, en Pologne (Capture d'écran : Google Street View)

Une cour d’école en Pologne qui a été établie sur ce qui serait le tombeau d’un éminent rabbin du 19ème siècle est devenue un lieu officieux de pèlerinage, a fait savoir la chaîne Kan.

Les fidèles haredim de la dynastie Modzitz, basée en Israël, ont découvert en 2013 que le fondateur du mouvement, le rabbin Yehezkel de Kuzhmir, avait été enterré dans ce qui est dorénavant une école publique située à Kazimierz Dolny, dans l’est de la Pologne, selon le reportage diffusé dimanche.

Le rabbin aurait été enterré dans un cimetière qui a été détruit pendant la Shoah. L’école a été construite sur l’ancien terrain du cimetière.

Les pèlerins viennent régulièrement, par petits groupes, prier au milieu de ce qui est désormais un terrain de football placé à l’intérieur de l’école. Ils donnent un peu d’argent aux gardiens de sécurité pour entrer, parfois en vain. Shlomo Hirsch Taub, un important rabbin de la secte Modzitz, a expliqué aux journalistes de la télévision israélienne que les locaux « tentent délibérément d’empêcher le culte ».

Les rabbins Modzitz ont fait appel au groupe J-nerations, spécialisé dans la sauvegarde des lieux d’inhumation juifs en Pologne, pour qu’il négocie avec les autorités locales la régulation du culte sur ce que les fidèles estiment être le tombeau du rabbin Yehezkel.

Une habitante vivant à proximité de l’école a déclaré avoir trouvé des ossements après de fortes pluies. La femme, qui a été identifiée sous le nom de Sonia, a expliqué ré-enterrer régulièrement ces os.

« La ville dit que les nazis sont responsables de ce crime », a dit Taub. « Supposons que ce soit la vérité. Mais veulent-ils encore le perpétuer ? », a-t-il interrogé.

La yeshiva des Modzitz demande que ce tombeau devienne un lieu de culte protégé et qu’il soit déclaré saint.

A travers toute l’Europe de l’est, des centaines de cimetières juifs ont été détruits par les nazis. Les autorités communistes ont alors rebâti sur leurs décombres.

En Lituanie, actuellement, certains membres de la communauté juive s’efforcent d’empêcher la construction d’une salle de conférence sur ce qui était le cimetière Snipiskes de la capitale du pays, Vilnius.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...