Pompeo affirme que Bennett a les intérêts d’Israël à cœur
Rechercher

Pompeo affirme que Bennett a les intérêts d’Israël à cœur

L'ancien secrétaire d'État américain, qui entretenait des liens étroits avec Netanyahu, dit prier pour que le nouveau gouvernement "fasse ce qu'il faut"

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo s'exprime lors d'un compte-rendu sécuritaire sur le mont Bental, sur le plateau du Golan, à proximité de la frontière israélo-syrienne, le 19 novembre 2020. (Crédit : AP Photo/Patrick Semansky, Pool)
Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo s'exprime lors d'un compte-rendu sécuritaire sur le mont Bental, sur le plateau du Golan, à proximité de la frontière israélo-syrienne, le 19 novembre 2020. (Crédit : AP Photo/Patrick Semansky, Pool)

L’ancien secrétaire d’État américain Mike Pompeo, longtemps considéré comme un proche allié de l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu, a fait l’éloge du nouveau Premier ministre Naftali Bennett.

« M. Bennett, j’en suis convaincu, a le peuple israélien à cœur et il fera ce qu’il faut conçernant les questions de sécurité », a déclaré M. Pompeo dans une interview avec le fondateur de All Israel News, Joel Rosenberg, lors de la convention National Religious Broadcaster à Dallas jeudi.

All Israel News, qui a publié des extraits de la conversation, a déclaré que Pompeo a fait l’éloge de Netanyahu, avec qui il a travaillé en étroite collaboration pendant le mandat de l’administration Trump, mais a dit qu’il s’attendait à ce que les politiques de Bennett ne soient pas trop différentes de celles de son prédécesseur.

Cependant, Pompeo a exprimé des inquiétudes quant à savoir si Bennett serait capable de maintenir sa coalition hétéroclite.

Il a une tâche difficile, car il doit gérer une coalition indisciplinée qui s’est vraiment unie autour de « n’importe qui sauf Netanyahu » », a déclaré M. Pompeo, en faisant référence au nouveau gouvernement composé de huit partis issus de tout l’éventail politique.

« Je prie pour qu’ils fassent bien les choses… pour Israël et pour le peuple juif », a ajouté M. Pompeo.

 

Naftali Bennett, alors ministre de la Défense, s’adressant à une conférence célébrant la déclaration du secrétaire d’État américain Mike Pompeo sur la légalité des implantations de Cisjordanie à Jérusalem, le 8 décembre 2019 (avec l’aimable autorisation de Kohelet Policy Forum).

Pompeo, qui devrait se présenter à la présidence en 2024, a longtemps mis en avant ses positions pro-Israël, attirant un large électorat chrétien évangéliste. Il s’est rendu en Israël peu après l’investiture de Bennett comme Premier ministre.

Les commentaires de Pompeo interviennent dans un contexte de réactions mitigées de la communauté évangéliste pro-israélienne au nouveau gouvernement.

Au début du mois, le pasteur Mike Evans a lancé une tirade contre le nouveau gouvernement lors d’une conférence de presse à Jérusalem.

Le haut responsable évangélique américain a alors averti qu’Israël pourrait perdre le soutien de ses 77 millions de fidèles si la Knesset confirmait le « gouvernement de changement » et évinçait Netanyahu.

M. Evans, qui dirige la « Jerusalem Prayer Team », a fustigé les membres du gouvernement d’union, les qualifiant de coalition d’arabes antisionistes et post-sionistes qui « agiteront un drapeau blanc » et cèderont à l’islam radical. Il a déclaré que le vote à venir à la Knesset était un vote « pour ou contre le sionisme ».

« Bibi Netanyahu est le seul homme au monde qui unit les évangéliques », a-t-il dit, en utilisant le surnom de l’ancien Premier ministre. « Les évangélistes vont se tenir aux côtés de Bibi Netanyahu ».

Quelques jours auparavant, Evans avait publié une lettre ouverte à Bennett, le qualifiant de « déception dégoûtante » et l’accusant de « chier au visage » des évangélistes américains.

Il s’est ensuite excusé, affirmant que Bennett « a fait preuve d’un fort sionisme pour la plupart du temps où je l’ai connu, et il mérite plus de respect ».

Le leader évangélique américain Mike Evans lors d’une conférence de presse à Jérusalem, le 1er juin 2021. (Capture d’écran/YouTube)

En contraste avec la conférence de presse de Mike Evans, plus de 80 dirigeants chrétiens évangéliques du monde entier ont signé une lettre adressée à Bennett pour exprimer leur soutien au nouveau Premier ministre.

La lettre provient de l’initiative Projet Philos, un groupe pro-Israël de tendance conservatrice qui vise à promouvoir un engagement chrétien positif au Moyen-Orient.

« Que vous, votre famille et vos partenaires dans la coalition soient bénis alors que vous conduisez le peuple d’Israël dans une nouvelle phase de son histoire. Veuillez nous considérer comme des amis dans l’esprit de nos valeurs communes, et des alliés dans une mission commune. Nous nous réjouissons de vous rencontrer en personne la prochaine fois que nous serons à Jérusalem », ont écrit les dirigeants évangélistes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...