Pour l’expert en éthique de Tsahal, Trump est un “déshonneur pour le monde démocratique”
Rechercher

Pour l’expert en éthique de Tsahal, Trump est un “déshonneur pour le monde démocratique”

Le président élu est un signe de la "brutalisation qui balaie la société civile", avertit le philosophe Asa Kasher

Le Professeur Asa Kasher (Crédit : Oren Nahshon/Flash90)
Le Professeur Asa Kasher (Crédit : Oren Nahshon/Flash90)

Un spécialiste israélien renommé, auteur du code éthique de Tsahal, a déclaré jeudi que le président élu Donald Trump incarne une série de maladies morales et sociales qui s’abattent actuellement sur les démocraties du monde.

La rhétorique utilisée par Trump durant sa campagne a été marquée par des déclarations offensant divers groupes minoritaires et, en tant que candidat, il a été suivi par plusieurs plaintes concernant des agressions sexuelles.

Ces plaintes sont survenues après la parution d’un enregistrement datant d’il y a quelques années dans lequel Trump se vantait d’avoir procédé à des attouchements sur des femmes sans leur consentement.

Dans un post publié sur sa page Facebook, le philosophe Asa Kasher a proposé “quatre phrases au sujet des élections américaines”.

“Le monde entier adresse ses félicitations à M. Trump pour son élection à la présidence des Etats-Unis”, écrit Kasher. « Je demande à tous ceux qui félicitent Trump depuis Israël de ne pas le faire en mon nom ».

“Cet homme est le produit clair des processus de brutalisation qui balaient la société civile des pays démocratiques – racisme, haine, agression, violences envers les femmes, tromperies, agressions sexuelles en série, banqueroutes en série, et vulgarité extrême”.

“C’est déshonorant pour le monde démocratique que l’homme placé à sa tête soit l’incarnation d’une agression déraisonnable commise à l’encontre de la moralité et de l’éthique”, conclut-il.

Connu pour avoir été l’auteur du code de conduite des forces armées israéliennes, Kasher a écrit des ouvrages marquants sur Israël en tant qu’état démocratique et juif ainsi qu’un plaidoyer en faveur de la Loi du retour.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...