Pour pallier la baisse d’abeilles, des Israéliens créent un pollinisateur
Rechercher

Pour pallier la baisse d’abeilles, des Israéliens créent un pollinisateur

Selon l'entrepreneur Eylam Ran, la disparition croissante des abeilles pourrait entraîner une crise majeure de l'agriculture ; il veut breveter son invention d'ici 2023

Une abeille pollinisant une fleur (Crédit :  Dana Wachter/Times of Israel)
Une abeille pollinisant une fleur (Crédit : Dana Wachter/Times of Israel)

Une firme israélienne a annoncé le développement d’une machine permettant de reproduire le processus de pollinisation des récoltes normalement réalisé par les abeilles – qui sont de moins en moins nombreuses.

La compagnie Edete Precision Technologies a fait savoir qu’elle faisait déjà fonctionner son invention dans un verger d’amandiers à Tel Arad, au sud du désert du Negev.

Les chercheurs pensent que la disparition des abeilles, qui serait causée par les pesticides ou par le dérèglement climatique, entre autres, pourrait menacer la production alimentaire – le manque d’abeilles empêchant une pollinisation appropriée des plantes.

« Nous assistons à une crise depuis quinze ans où nous constatons que nous n’avons plus suffisamment de ces insectes dans le monde pour effectuer la pollinisation et la majorité de nos vitamines et de nos fruits ont disparu », a commenté auprès de l’agence de presse Reuters, lundi, Eylam Ran, directeur-général d’Edete Precision Technologies for Agriculture.

La machine récolte, dans une première phase, le pollen des fleurs. Un tracteur tire ensuite un mât comportant environ une douzaine de petits canons qui envoient des doses précises de pollen sur les arbres, pour ainsi les fertiliser. Le processus de distribution s’effectue grâce à des capteurs LIDAR, une technologie qui est également parfois utilisée dans les automobiles à conduite autonome.

Ce pollinisateur artificiel est toutefois dans une phase de tests à petite échelle. Ces essais ont lieu en Israël et en Australie et ils commenceront bientôt aux Etats-Unis, selon Reuters.

Ran affirme que la machine sera finalement en mesure de remplacer complètement les abeilles. La firme veut terminer son produit et lancer sa commercialisation à l’horizon 2023.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...