Premier échange entre l’AP et un ministre israélien depuis 2017
Rechercher

Premier échange entre l’AP et un ministre israélien depuis 2017

Le ministre de la Défense a souhaité à Mahmoud Abbas ses meilleurs vœux pour l'Aïd al-Adha, tout comme le président Herzog

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s'exprime lors d'une réunion de la direction palestinienne dans la ville de Ramallah en Cisjordanie, le 18 août 2020. (Flash90)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s'exprime lors d'une réunion de la direction palestinienne dans la ville de Ramallah en Cisjordanie, le 18 août 2020. (Flash90)

Le ministre de la Défense Benny Gantz s’est entretenu au téléphone lundi soir avec le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas pour lui souhaiter un joyeux Aïd al-Adha. Il s’agit de la première conversation entre un ministre israélien de haut rang et le dirigeant de l’AP depuis quatre ans.

« Les deux hommes se sont entretenus dans une atmosphère positive et ont discuté de la nécessité de faire progresser les mesures de confiance entre Israël et l’Autorité palestinienne, ce qui contribuera à la sécurité et à l’économie de toute la région », a déclaré le bureau de Gantz.

Le dernier haut responsable du gouvernement à s’entretenir avec Abbas était le Premier ministre de l’époque, Benjamin Netanyahu, en 2017.

Le président Isaac Herzog a également parlé avec Abbas et lui a transmis ses meilleurs vœux pour la fête musulmane qui a commencé lundi, a indiqué le bureau de Herzog.

Ils se sont déjà entretenus la semaine dernière lorsque Abbas a appelé Herzog pour le féliciter de son accession à la présidence.

Herzog avait remercié Abbas et exprimé son souhait de maintenir un contact régulier entre eux afin de « faire progresser les relations et l’espoir de paix entre les deux nations voisines ».

Le chef du parti Kakhol lavan Benny Gantz lors d’une réunion de faction à la Knesset, le 21 juin 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/FLASH90)

Ces échanges surviennent dans un contexte relativement tendu, les Palestiniens étant furieux de l’entrée de 1 600 Juifs sur le mont du Temple de Jérusalem pour le dimanche de Tisha BeAv, ainsi que des images récentes de Juifs priant dans l’enceinte du lieu saint, en violation apparente du statu quo.

Ces échanges surviennent également dans un contexte de protestations palestiniennes généralisées en Cisjordanie contre le maintien du pouvoir d’Abbas après la mort d’un journaliste critique de Ramallah aux mains de la police de l’AP.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...