Prison à vie pour un terroriste qui, à 14 ans, a aidé à tuer un Israélien
Rechercher

Prison à vie pour un terroriste qui, à 14 ans, a aidé à tuer un Israélien

L'un des trois Palestiniens condamnés pour l'attentat de 2016 qui a tué le soldat Tuvia Yanai Weissman, a vu sa peine portée à 35 ans après appel de la décision de l'armée

Tuvia Yanai Weissman avec sa femme Yael et sa fille de quatre mois. Weissman a été poignardé à mort par des terroristes palestiniens dans un supermarché de Cisjordanie le 18 février 2016. (Facebook)
Tuvia Yanai Weissman avec sa femme Yael et sa fille de quatre mois. Weissman a été poignardé à mort par des terroristes palestiniens dans un supermarché de Cisjordanie le 18 février 2016. (Facebook)

Mercredi, une cour d’appel militaire a condamné un Palestinien à la prison à vie pour l’attaque qui a tué le soldat Tuvia Yanai Weissman, qui n’était pas en service, dans un supermarché de Cisjordanie en 2016.

L’accusé était âgé de 14 ans au moment de l’attaque et a été identifié par les initiales A.T. parce qu’il était mineur au moment des faits.

Les procureurs militaires avaient réclamé la prison à perpétuité pour les trois terroristes impliqués dans l’attaque, mais A.T. a été initialement condamné à 35 ans en raison de son jeune âge et parce qu’il a exprimé des remords pour le meurtre.

Un autre des terroristes, qui avait 16 ans à l’époque, était impliqué dans la planification et avait l’intention de prendre part à l’attaque, mais il a été refoulé par le garde de sécurité du magasin. Il a été condamné à 32 ans de prison, et l’appel pour une condamnation à perpétuité n’a pas été retenu.

Le troisième terroriste, qui a poignardé Weissman, a d’abord été condamné à 35 ans de prison, et suite à un appel a été condamné à la prison à vie.

Tous trois ont été accusés d’avoir « causé intentionnellement la mort », l’équivalent d’un meurtre dans le système des tribunaux militaires israéliens, ainsi que d’autres délits moins graves.

Haim Bleicher, un avocat de la famille Weissman, a déclaré : « Nous nous félicitons de la condamnation à vie du meurtrier maudit, malgré son âge. L’ennemi arabe incite et agit pour détruire les Juifs parce qu’ils sont Juifs ».

« Nous devons lutter contre les terroristes et infliger une peine maximale à ces meurtriers », a déclaré Me Bleicher.

Dans la nuit du 18 février 2016, les trois adolescents palestiniens sont arrivés armés de couteaux au supermarché Rami Levy dans la zone industrielle de Shaar Binyamin au nord de Jérusalem.

Les images des caméras de sécurité de cette soirée montrent qu’un agent de sécurité a refusé un des adolescents, mais a laissé les deux autres entrer dans le magasin sans les fouiller.

À l’intérieur du supermarché, ils ont commencé à poignarder un Israélien, le blessant grièvement.

Weissman, possédant la double nationalité israélo-américaine et résidant dans l’implantation israélienne de Maale Mikhmas en Cisjordanie, faisait des courses avec sa femme, Yael, et sa fille de quatre mois, Neta, lorsqu’il a été attaqué.

Weissman, qui n’était pas armé alors qu’il était en permission, s’est précipité sur les assaillants et a tenté de les arrêter. Au cours du combat, il a été mortellement blessé et est mort peu après au centre médical Shaare Zedek de Jérusalem.

Les deux terroristes ont tenté de fuir les lieux, mais ils ont été blessés par un civil armé et ensuite arrêtés. Le troisième suspect a été arrêté quelques jours plus tard.

Weissman a reçu à titre posthume une médaille de bravoure pour avoir combattu les terroristes alors qu’il n’était pas armé.

« Le sergent Weissman n’a pas hésité à courir vers l’endroit d’où provenaient les cris, laissant sa femme et sa petite fille seules. Une fois qu’il a réalisé ce qui se passait, le sergent Weissman n’a pas hésité et a chargé à mains nues les deux terroristes, s’est battu avec eux et a essayé de les arrêter, » a déclaré le major général Roni Numa lors de la cérémonie où il a remis la décoration à la veuve de Weissman.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...