Profanation du cimetière juif de Philadelphie : des pénalités plus sévères
Rechercher

Profanation du cimetière juif de Philadelphie : des pénalités plus sévères

La loi sur l’intimidation ethnique et le vandalisme institutionnel prévoit des amendes de 2 000 $ pour la profanation d'une tombe

Un homme devant les pierres tombales profanées du cimetière juif du mont Carmel à Philadelphie, le 26 février 2017. (Crédit : Dominick Reuter/AFP)
Un homme devant les pierres tombales profanées du cimetière juif du mont Carmel à Philadelphie, le 26 février 2017. (Crédit : Dominick Reuter/AFP)

Le maire de Philadelphie Jim Kenney a signé un projet de loi sur l’Intimidation ethnique qui a été introduit après la profanation de quelque 175 pierres tombales dans un cimetière juif local.

Le projet de loi sur l’Intimidation ethnique et le vandalisme institutionnel dont le décret a été signé la semaine dernière indique que les amendes pour la profanation d’objets seront appliquées à chaque acte individuel de vandalisme d’une pierre tombale, d’une stèle funéraire ou d’une tombe, selon le journal Philadelphia Jewish Exponent.

L’amende pour des dommages sur une seule colonne est de 2 000 dollars. Pour une troisième infraction, les vandales peuvent être condamnés à une peine maximale d’emprisonnement de 30 jours.

Le projet de loi a été présenté par le conseiller Kenyatta Johnson, dans le but de modifier l’ordonnance de la ville traitant des crimes haineux. Il s’applique à tous les cimetières de Philadelphie.

Il a déclaré à l’Exponant qu’il avait présenté le projet de loi « pour envoyer un message clair : ces crimes haineux ne seront pas tolérés. »

« Nous ne devrions pas à avoir à traiter de formes de haine et de discrimination. Ceux qui s’engagent dans ce type d’actes sont des lâches », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...