Publication du plan de paix : Une « ingérence » électorale, écrit Peretz à Trump
Rechercher

Publication du plan de paix : Une « ingérence » électorale, écrit Peretz à Trump

Le chef du Parti travailliste salue le président pour sa "détermination" à résoudre le conflit, mais déconseille la publication du plan de paix avant le vote de mars

Le dirigeant du Parti travailliste Amir Peretz s'exprime à Tel Aviv, le 20 janvier 2020. (Flash90)
Le dirigeant du Parti travailliste Amir Peretz s'exprime à Tel Aviv, le 20 janvier 2020. (Flash90)

Samedi, le chef du Parti travailliste Amir Peretz a adressé une lettre au président américain Donald Trump, l’exhortant à s’abstenir de publier prochainement son plan de paix tant attendu, car cela constituerait une ingérence dans les élections israéliennes.

M. Trump a déclaré jeudi qu’il rendrait public le plan avant une réunion mardi avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Le leader de Kakhol lavan, Benny Gantz, qui a également été invité à la Maison Blanche, a annoncé samedi qu’il rencontrerait Trump séparément et en privé la veille.

La réunion de mardi à la Maison Blanche est prévue le même jour où la Knesset doit voter sur la création de la commission qui examinera la demande de Netanyahu d’être protégé des accusations de corruption dans trois affaires pénales.

Le calendrier de la publication du plan, qui selon les médias est sans précédent dans ses concessions envers Israël, a conduit de nombreux politiciens et commentateurs à dire qu’il semble être un effort du leader américain pour renforcer les chances de Netanyahu avant l’élection du 2 mars.

Dans sa lettre, Peretz a remercié Trump pour sa « détermination et son empressement à résoudre le conflit israélo-palestinien », mais a averti que « des annexions ou des mesures unilatérales qui sapent le concept de deux États, vivant en paix côte à côte, sont une cause de troubles et d’agitation supplémentaires ».

Il a poursuivi en disant que « le moment de cette présentation constitue une ingérence dans l’élection israélienne, prévue pour le 2 mars ».

« Je suis convaincu que ce n’est pas votre intention. Une fois qu’un nouveau gouvernement sera formé en Israël, votre soutien et votre médiation seront, comme toujours, les bienvenus et appréciés », a écrit Peretz en anglais dans la missive.

Peretz a fusionné son Parti travailliste avec la faction de gauche Meretz au début du mois. Le Parti travailliste avait auparavant rejoint l’alliance centriste Gesher avant le vote national de septembre dernier. Les trois partis, dirigés par Peretz, se présenteront ensemble aux élections de mars.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...