Netanyahu « condamne fermement » l’attaque par un Israélien à Dimona
Rechercher

Netanyahu « condamne fermement » l’attaque par un Israélien à Dimona

Quatre hommes ont été blessés vendredi à l'arme blanche par un Israélien dans le sud d'Israël qui a été arrêté, a indiqué la police

Ambulance israélienne à Dimona, le 10 juin 2015. Illustration.  (Crédit : Talucho/Flash90)
Ambulance israélienne à Dimona, le 10 juin 2015. Illustration. (Crédit : Talucho/Flash90)

Un Israélien a poignardé vendredi matin trois ouvriers du bâtiment palestiniens et un employé municipal bédouin dans la ville méridionale de Dimona.

Deux d’entre eux ont été modérément blessés, tandis que les deux autres victimes ont été soignées pour des blessures légères, selon le Magen David Adom (MDA) et la police. Trois d’entre eux ont été évacués vers l’hôpital Soroka de Beer Sheva situé à proximité, a précisé le MDA.

La police a arrêté le suspect, un résident de 24 ans de la ville, dans une école voisine.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a « fermement condamné » vendredi l’attaque.

« Le Premier ministre condamne fermement l’attaque contre des Arabes innocents (…) La justice poursuivra quiconque se livrera à la violence et violera la loi, quel que soit le côté où il se trouve », selon un communiqué publié par ses services.

L’attaque semble provenir en représailles à une éruption d’attaques palestiniennes contre des Israéliens, qui ont déclenché une escalade dans la rhétorique anti-arabe ces derniers jours.

Des extrémistes juifs ont organisé des manifestations et des Arabes ont été agressés dans différentes villes israéliennes dans la nuit de jeudi à vendredi. A Jérusalem, des activistes du groupe anti-arabe Lehava, avec des fans d’extrême-droite du club de football Beitar, ont défilé dans la Vieille Ville, scandant des slogans dont « Mort aux Arabes » et « Mohamed est mort. »

Le webzine en hébreu Hamakom a indiqué que tout au long de la marche, les militants ont demandé l’heure aux passants afin de déterminer, par leurs accents, s’ils étaient des Arabes.

Au marché Mahane Yehuda et dans le quartier adjacent de Nahlaot, selon le site, les manifestants ont pourchassé des Arabes. Plus tard, ils ont agressé des équipes de télévision dans le centre de Jérusalem et dans la Vieille Ville.

Le chef de Lehava, Bentzi Gopstein, a été arrêté avec six autres personnes. Tous les détenus ont été libérés vendredi matin.

Dans la ville côtière de Netanya, des Israéliens enragés se sont assemblés et ont scandé « Mort aux Arabes » après de fausses informations sur une attaque au couteau palestinienne, a rapporté le site d’informations locales KSN.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...