Quatre Gazaouis – certains armés de couteaux – arrêtés à leur entrée en Israël
Rechercher

Quatre Gazaouis – certains armés de couteaux – arrêtés à leur entrée en Israël

Selon l'armée, quatre suspects ont été appréhendés et interrogés au cours de deux incidents distincts

Les bulldozers militaires israéliens sur la zone-tampon de la frontière entre Israël et Gaza, face à la ville de Khan Younès dans le sud de la bande de Gaza, le 13 janvier 2021. (Crédit : Said Khatib/AFP)
Les bulldozers militaires israéliens sur la zone-tampon de la frontière entre Israël et Gaza, face à la ville de Khan Younès dans le sud de la bande de Gaza, le 13 janvier 2021. (Crédit : Said Khatib/AFP)

Quatre Palestiniens – certains armés d’un couteau – ont été arrêtés par les soldats israéliens après être entrés dans le sud d’Israël dans la journée de samedi, ont expliqué les militaires.

Samedi matin, un Palestinien non-armé, entré au sein de l’État juif depuis la bande de Gaza à travers le tronçon sud de la clôture frontalière, a été placé en détention et interrogé par les soldats.

Plus tard dans la journée de samedi, trois suspects armés d’un certain nombre de couteaux qui ont été arrêtés dans le même secteur après avoir traversé la frontière depuis l’enclave côtière, selon l’armée israélienne.

Tsahal a indiqué que les suspects ont été interrogés sur les lieux de l’arrestation. L’armée n’a pas été précisé s’ils avaient été soumis à un nouvel interrogatoire ou s’ils étaient retournés dans la bande.

Tandis que la frontière israélienne avec Gaza est gardée par une série de clôtures et de murs terrestres et souterrains équipés d’instruments de haute-technologie, un certain nombre de brèches subsistent dans les clôtures de fer qui entourent la bande. Ces brèches ont pu être utilisées par un certain nombre de Palestiniens de Gaza pour entrer illégalement en Israël avec souvent l’espoir de pouvoir fuir l’enclave assiégée.

Au mois de juin, un homme avait traversé la frontière, armé d’une bombe artisanale, d’une grenade et de deux couteaux, avant d’être arrêté par les soldats.

Tandis que les attaques perpétrées sur les civils israéliens de la part de Gazaouis entrés clandestinement dans le pays sont rares, un Palestinien qui était entré au mois de juin sur le territoire en possession de plusieurs armes blanches avait agressé et légèrement blessé un gardien de la sécurité à cinq kilomètres environ de la clôture frontalière.

Même si des Palestiniens tentent régulièrement de pénétrer au sein de l’État juif depuis Gaza, il est hautement inhabituel qu’ils parviennent à pénétrer aussi loin sur le territoire sans être vus et arrêtés par les troupes de Tsahal.

L’attaque, au mois de mai, avait eu lieu après le conflit d’onze jours qui avait opposé Israël et les groupes terroristes de Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...