Rechercher

Quatre Palestiniens inculpés pour avoir incendié une maison juive à Sheikh Jarrah

Trois hommes et un mineur sont accusés d'avoir lancé des cocktails Molotov sur la résidence de Tal Yushuvayev

Cette photo, diffusée par la police israélienne, montre les cocktails molotov saisis dans l'habitation d'un individu qui aurait lancé une bombe artisanale contre une maison habitée par des Juifs dans le quartier Sheikh Jarrah de Jérusalem-Est, le 14 février 2022. (Crédit : Police israélienne)
Cette photo, diffusée par la police israélienne, montre les cocktails molotov saisis dans l'habitation d'un individu qui aurait lancé une bombe artisanale contre une maison habitée par des Juifs dans le quartier Sheikh Jarrah de Jérusalem-Est, le 14 février 2022. (Crédit : Police israélienne)

Quatre Palestiniens de Jérusalem-Est, dont un mineur, ont été inculpés lundi par les procureurs pour l’incendie présumé d’une maison juive à Sheikh Jarrah le mois dernier.

Le bureau du procureur du district de Jérusalem a demandé que le groupe soit maintenu en détention jusqu’à la fin des procédures judiciaires engagées contre eux.

Les suspects avaient été arrêtés quelques jours après l’attentat contre la maison de Tal Yushuvayev, déclenchant des affrontements dans le quartier déjà explosif suite à l’ouverture par le député d’extrême droite Itamar Ben Gvir d’un bureau improvisé sur les lieux.

Selon l’acte d’accusation, Mutaz Haj Mahmoud, Balal Jabari, Jamal Husseini et un mineur non identifié auraient préparé des cocktails Molotov et les auraient lancés sur la résidence de Yushuvayev.

Aucun blessé n’avait été signalé dans l’incendie. Cependant, la maison a été gravement endommagée et la police a déclaré qu’un officier a été légèrement atteint par l’inhalation de fumée après être entré dans la maison.

L’acte d’accusation allègue également que les quatre suspects auraient été impliqués dans d’autres tentatives d’incendie criminel au cours des mois précédant l’incident.

Le député Itamar Ben Gvir (à droite) avec Tal Yushuvayev, dont la maison a été incendiée , à une conférence de presse dans son bureau de fortune dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 14 février 2022. (Crédit : Arie Leib Abrams/Flash90)

Selon l’acte d’accusation, les trois hommes auraient déjà tenté de mettre le feu à la même maison au mois de novembre. En décembre, deux d’entre eux auraient mis le feu au véhicule de la famille Yushuvayev, le brûlant entièrement.

Et finalement, en janvier, l’un des accusés, accompagné d’une autre personne, aurait également lancé des cocktails Molotov sur la maison de la famille Yushuvayev, causant des dommages matériels.

Selon l’acte d’accusation, ils auraient de plus pris part à des affrontements dans le quartier, au cours desquels ils auraient jeté des pierres sur des Juifs et des feux d’artifice sur les forces de sécurité.

Les prévenus sont accusés d’une série d’infractions, notamment d’incendie criminel, de préjudice intentionnel à motivation raciale, de terrorisme, de sabotage aggravé, d’utilisation d’armes à des fins terroristes et de tentative d’agression sur un agent de police.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...