Quelques jours après Dolev, l’armée désamorce un explosif en Cisjordanie
Rechercher

Quelques jours après Dolev, l’armée désamorce un explosif en Cisjordanie

Un traqueur de l'armée a repéré un objet suspect le long d'une route près de Naplouse et a appelé les démineurs de la police à enquêter

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un robot en train de désamorcer un engin explosif placé sous une voiture à Ramat Hasharon, le 17 février 2017 (Crédit : porte-parole de la police)
Un robot en train de désamorcer un engin explosif placé sous une voiture à Ramat Hasharon, le 17 février 2017 (Crédit : porte-parole de la police)

Quelques jours après l’attentat meurtrier de Dolev, l’armée a indiqué avoir déjoué une autre attaque par engin explosif improvisé placé le long d’une autoroute de Cisjordanie, a indiqué l’armée.

Un traqueur de l’armée a repéré un objet suspect le long d’une route près de Naplouse et a appelé les démineurs de la police pour enquêter.

Par mesure de précaution, l’autoroute avait été bouclée.

Pendant l’inspection, les démineurs ont déterminé que l’objet était un engin explosif improvisé et l’ont « neutralisé », a précisé l’armée.

L’attaque déjouée survient quelques jours après qu’une bombe placée près d’une source naturelle populaire en Cisjordanie a été activée par des terroristes pendant qu’une famille israélienne s’y trouvait. Une jeune fille de 17 ans a été tuée et son père et son frère ont été grièvement blessés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...