Quentin Tarantino démontre ses prouesses en hébreu à Jimmy Kimmel
Rechercher

Quentin Tarantino démontre ses prouesses en hébreu à Jimmy Kimmel

Le réalisateur hollywoodien a récité les mots qu'il a appris en regardant la télévision pour enfants avec son fils ; il dit avoir passé un an bloqué en Israël à cause de la COVID

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Le réalisateur américain Quentin Tarantino a appris quelques rudiments d’hébreu après avoir passé un an bloqué en Israël en raison de la pandémie de COVID-19, a-t-il déclaré à l’animateur de talk-show Jimmy Kimmel lors d’une interview diffusée mardi soir.

Tarantino, qui a remporté, entre autres trophées, sept Oscars, sept BAFTA Awards et huit Golden Globe Awards, a révélé qu’il regardait la télévision pour enfants avec son fils Lio, âgé de 15 mois, et qu’il a appris quelques mots au passage.

Lio, a-t-il dit, ne sait dire qu’un seul mot et c’est « Abba », qui, selon Tarantino, est le mot hébreu pour « Dada ».

Quant à lui, il a déclaré avoir « appris beaucoup de mots [en hébreu] mais pas assez pour tenir une conversation ou prononcer autre chose qu’une phrase sommaire ».

« En fait, j’apprends beaucoup avec Lio, parce qu’il regarde ces trucs pour bébés à la télé et tout est en hébreu », a déclaré Tarantino. « Donc j’apprends des choses avec lui. »

« Le chat, c’est ratoul, le cheval, c’est souss, la vache, c’est perah« , a-t-il récité.

Tarantino a déclaré qu’il n’avait pas intentionnellement déménagé à Tel Aviv, où il a récemment fait un long séjour, mais que lui et son épouse israélienne, la mannequin et chanteuse Daniella Pick, avaient prévu de partager leur temps entre Israël et Los Angeles. Cependant, après être arrivé pour une visite de quelques mois, « le COVID a frappé ».

« Ainsi, trois à quatre mois sont devenus neuf à douze mois », a-t-il déclaré. « J’aurais préféré ne pas être hors de mon propre pays, contre ma volonté, pendant un an. »

« Cependant, si je devais être dans un autre pays, alors le pays qui a le mieux géré la COVID… » a-t-il ajouté, sous-entendant Israël, sous les acclamations du public.

Tarantino était présent dans l’émission pour promouvoir son nouveau livre, une novélisation de son film tragi-comique « Il était une fois à Hollywood », dont la sortie est prévue pour la fin juin.

Tarantino, 58 ans, et Pick, de 20 ans sa cadette, ont commencé à se fréquenter en 2009 lorsque le réalisateur était en Israël pour la promotion de son film « Inglourious Basterds ». Ils se sont ensuite séparés, mais ont repris leur relation en 2016.

Le couple s’est marié sous la houppah, la canopée de mariage juive, en 2018, peu après que Tarantino a terminé le tournage de « Once Upon a Time in Hollywood ». Un rabbin réformé a officié et Tarantino portait une kippa.

Pick est la fille de la chanteuse et compositrice israélienne populaire Svika Pick.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...