Israël en guerre - Jour 190

Rechercher

Refonte : Halevi rencontre les chefs de groupe de jeunesse pour parler des tensions

Lors d'une réunion inhabituelle, Halevi et des représentants de nombreux groupes discutent de "l'armée du peuple" et du renforcement de la cohésion de Tsahal

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le chef d'état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi (au centre) et d'autres officiers rencontrent des représentants de mouvements de jeunesse en Israël, le 8 août 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Le chef d'état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi (au centre) et d'autres officiers rencontrent des représentants de mouvements de jeunesse en Israël, le 8 août 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Le chef de l’armée israélienne et d’autres officiers supérieurs ont rencontré cette semaine le chef du Conseil national des mouvements de jeunesse et des représentants d’autres groupes de jeunes, alors que les tensions suscitées par les projets controversés du gouvernement visant à refondre le système judiciaire continuent à être ressenties au sein de Tsahal.

Alors que le gouvernement avançait le mois dernier le premier grand projet de loi de sa réforme judiciaire, plus de 10 000 réservistes effectuant un service de réserve volontaire régulier ont déclaré qu’ils refuseraient désormais de servir. Nombre d’entre eux ont mis leurs menaces à exécution, et ont fait savoir qu’ils ne pourraient pas servir dans un État d’Israël qui ne serait pas démocratique, comme certains craignent que ne le devienne le pays si les projets de refonte du gouvernement devaient se concrétiser.

Tsahal affirme que les réservistes contestataires, dont beaucoup occupent des postes clés, ont nui à ses « capacités ». L’armée s’inquiète également des dommages à long terme causés à la cohésion au sein de l’armée, car les protestations contre la refonte du système judiciaire risquent de s’étendre aux soldats de l’armée permanente. Tsahal craint également que les jeunes Israéliens ne refusent de servir dans l’armée en signe de protestation.

Lors d’une rencontre inhabituelle mardi, le chef d’état-major de Tsahal, le général Herzi Halevi, le chef de la direction du personnel, le général de division Yaniv Asor, le chef du corps de l’éducation et de la jeunesse, le général de brigade Ofir Levius, le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, et d’autres officiers ont rencontré le secrétaire général du Conseil des mouvements de jeunesse en Israël, Naftali Deri, et des représentants de divers groupes de jeunes, y compris le mouvement scout, la fédération des jeunes qui travaillent et étudient le Bnei Akiva, l’Hashomer Hatzair, le Dror-Israel, l’Union agricole, le mouvement de jeunesse Maccabi, HaMahanot HaOlim, Beitar, Ezra et Ariel.

L’armée a indiqué que ses officiers ont discuté avec des représentants de groupes de jeunes pendant près de deux heures au QG de Tsahal à Tel Aviv « pour une conversation ouverte… sur les défis complexes auxquels Tsahal et la société israélienne sont confrontés depuis plusieurs mois ».

Lors de la réunion, les officiers et les responsables des groupes de jeunes ont discuté de « l’importance de préserver Tsahal en tant qu’armée du peuple, de renforcer la cohésion, les formations pour se présenter au service et effectuer un service important pour l’armée, mais aussi de la nécessité de maintenir Tsahal en dehors de toute controverse politique », a déclaré l’armée dans un communiqué jeudi.

Le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi (au centre), s’entretient avec de nouvelles recrues au centre d’incorporation militaire de Tel Hashomer à Ramat Gan, le 8 août 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Plusieurs formes de collaboration entre Tsahal et les mouvements de jeunesse ont également été convenues afin de renforcer ces valeurs et de consolider le pouvoir de Tsahal en tant qu’armée qui incarne un ensemble de valeurs et qui rassemble toutes les composantes de la société israélienne.

« Le chef d’état-major et les chefs des mouvements ont lancé un appel commun pour continuer à former les jeunes en vue d’un service qui a du sens au sein de l’armée, pour qu’ils se présentent au service et qu’ils continuent à se porter volontaire ; ils ont, par ailleurs, réaffirmé que Tsahal est l’armée du peuple et qu’elle réunit tous les secteurs de la société israélienne. En cette période, Tsahal devrait être fédérateur », a déclaré l’armée.

S’exprimant lors de la réunion, Halevi a appelé à maintenir le caractère de Tsahal comme « armée du peuple » – où tous les Israéliens sont censés servir – en disant : « Il est important pour nous de représenter l’armée du peuple ; ce modèle devrait rester immuable pour les années à venir. »

« Pour ce qui est de l’avenir, nous avons besoin de plus de personnes de qualité, de jeunes gens qui veulent faire un service qui ait un sens. Le service au sein d’unités combattantes est notre priorité absolue », a ajouté Halevi.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.