Rechercher

Remise en liberté des principaux suspects du meurtre du chef de gang Benny Shlomo

La police va faire appel de cette décision, qui fait suite à la libération, la semaine passée, de deux autres suspects

Cette photo montre Benny Shlomo (en haut à gauche) ainsi que l'endroit où Benny Shlomo et un autre homme ont été abattus à Azor, le 3 octobre 2022. (Capture d’écran de la Treizième chaine, utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur les droits d’auteur : Avshalom Sassoni/Flash90)
Cette photo montre Benny Shlomo (en haut à gauche) ainsi que l'endroit où Benny Shlomo et un autre homme ont été abattus à Azor, le 3 octobre 2022. (Capture d’écran de la Treizième chaine, utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur les droits d’auteur : Avshalom Sassoni/Flash90)

Les principaux suspects du meurtre du chef de gang israélien, Benny Shlomo, qui avait été tué au début du mois dernier près de Tel Aviv, ont été libérés lundi, ont fait savoir les médias israéliens.

Deux frères de la famille Jarushi ont été remis en liberté par le tribunal de première instance d’Ashkelon, faute pour la police d’avoir fourni de nouveaux éléments de preuve. Elle a également été dans l’incapacité de faire part de progrès significatifs dans le cadre de l’enquête.

La police a déclaré qu’elle ferait appel de la décision devant le tribunal de district de Beer Sheva.

La semaine dernière, deux autres membres de la famille Jarushi, soupçonnés dans la même affaire, avaient également été remis en liberté.

Trois des suspects, identifiés le mois dernier, sont Mu’ayad Milad, Ale Salah et Mohamed Salah.

Shlomo avait été abattu en plein jour par deux suspects masqués dans une station-service à Azor, dans la banlieue de Tel Aviv, le 3 octobre dernier.

Benny Shlomo, figure de la pègre, est poursuivi par un homme armé quelques instants avant d’être abattu, le 3 octobre 2022. (Crédit : Utilisé conformément à l’article 27a de la loi sur les droits d’auteur)

Selon les médias israéliens, un policier, qui n’était pas en service mais qui faisait le plein de sa moto au moment des coups de feu, avait poursuivi les hommes armés qui s’éloignaient de la station-service.

Alors qu’il se portait à leur hauteur, les agresseurs l’avaient renversé à l’aide de leur voiture.

Le policier, qui n’avait pas été blessé, avait tiré sur ses agresseurs alors même qu’ils abandonnaient leur véhicule et qu’ils détournaient celui d’une automobiliste, de l’autre côté de la route.

Ils étaient parvenus à s’enfuir, apparemment indemnes, à bord du véhicule volé.

Le gang criminel dirigée par Shlomo est en rivalité ouverte avec l’organisation criminelle de Shalom Domrani. Cette année, les deux familles semblent avoir redoublé d’activités et de violences dans leur querelle. En mai, la police avait intercepté un commando sur le point de tuer un membre important du gang de Shlomo.

Shalom Domrani au tribunal de Rishon Letzion en août 2011. (Crédit : Gideon Markowicz/FLASH90)

Avi Bitton, connu par la police comme l’« argentier » du gang de Domrani, avait été tué dans un attentat à la voiture piégée à Ashkelon, dans le sud d’Israel, en février dernier.

Shlomo lui-même avait jusqu’alors survécu à plusieurs tentatives d’assassinat. Son frère, Shalom Shlomo, avait, pour sa part, été abattu en 2015.

Domrani a été libéré de prison en octobre dernier après avoir purgé une peine de six ans pour deux tentatives de meurtre. Il se serait depuis lors efforcé de remettre son organisation sur pied sur le plan financier.

Sa remise en liberté a suivi de peu celle de Shlomo, libéré en août dernier, après avoir purgé une peine pour agression.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...