Rio de Janeiro : Le Shofar s’invite à la cérémonie d’investiture du gouverneur
Rechercher

Rio de Janeiro : Le Shofar s’invite à la cérémonie d’investiture du gouverneur

L'équipe du pro-israélien Wilson Witzel affirme que le son de la corne de bélier apportera "de bonnes vibrations et des énergies positives" au nouveau gouvernement du Brésil

Wilson Witzel est nommé gouverneur de Rio De Janeiro le 2 janvier 2019 (capture d'écran : YouTube)
Wilson Witzel est nommé gouverneur de Rio De Janeiro le 2 janvier 2019 (capture d'écran : YouTube)

RIO DE JANEIRO (JTA) – Le gouverneur non-juif d’un Etat brésilien a été intronisé au son du Shofar utilisé par un rabbin.

Le shofar « représente l’appel à la liberté, et apportera de bonnes vibrations et des énergies positives au nouveau gouvernement », selon les organisateurs de la cérémonie d’investiture dans l’État de Rio De Janeiro.

Wilson Witzel, un fervent partisan non-juif d’Israël, a pris ses fonctions entouré de plusieurs membres de la communauté juive locale lors d’une cérémonie qui s’est déroulée mercredi à l’Assemblée législative de Rio.

Dimanche, M. Witzel et son épouse ont accompagné le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d’une visite sur le mont du Pain de sucre dans le cadre de sa visite de cinq jours au Brésil, la toute première effectuée par un Premier ministre israélien en fonction.

« L’un des moments les plus émouvants de ma campagne a été lorsque j’ai entendu le Shofar à la synagogue du Beit Loubavitch. Cela m’a donné la force dont j’avais besoin pour continuer », a déclaré M. Witzel aux journalistes.

Witzel, 50 ans, est un homme politique de droite affilié au Parti social-chrétien. Élu en octobre pour un mandat de quatre ans, il s’est engagé à lutter contre la corruption et à assainir la politique, un langage qui s’aligne sur celui du président Bolsonaro, son parrain politique.

Le mois dernier, Witzel a passé une semaine en Israël pour apprendre des techniques anti-terroristes qui peuvent être déployées contre la violence urbaine dans son pays.

« Nous avons des situations très similaires. Nos policiers viendront en Israël pour se familiariser avec les techniques de patrouille dans les zones de conflit, aux postes de contrôle et aux frontières », a-t-il indiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...