Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Rushdhie : Un État palestinien ressemblerait à un État taliban dirigé par le Hamas

L'auteur juge "étrange" que des étudiants soutiennent un "groupe terroriste fasciste" et estime que les réactions à la mort de Gazaouis sont compréhensibles mais tendent "vers de l'antisémitisme"

Salman Rushdhie posant pour un portrait afin de promouvoir son livre "Knife : Meditations After an Attempted Murder", au Deutsches Theater, à Berlin, en Allemagne, le 16 mai 2024. (Crédit : Ebrahim Noroozi/AP)
Salman Rushdhie posant pour un portrait afin de promouvoir son livre "Knife : Meditations After an Attempted Murder", au Deutsches Theater, à Berlin, en Allemagne, le 16 mai 2024. (Crédit : Ebrahim Noroozi/AP)

Salman Rushdhie, l’auteur américano-britannique qui a notamment survécu de justesse à une tentative d’assassinat en 2022 par un islamiste radical présumé, a déclaré dimanche que si un État palestinien était créé aujourd’hui, il s’agirait d’un « État de type taliban » gouverné par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Le romancier d’origine indienne a critiqué les manifestations étudiantes anti-Israël, déclarant dans une interview accordée au quotidien allemand Bild qu’il était « étrange » que des jeunes progressistes soutiennent un « groupe terroriste fasciste » comme le Hamas.

Prenant acte de la demande des manifestants de « libérer la Palestine », Rushdhie explique qu’il soutient depuis longtemps la création d’un État palestinien, mais qu’il a prévenu que celui-ci deviendrait un régime islamiste autoritaire comme l’Afghanistan.

« Mais s’il y avait un État palestinien aujourd’hui, il serait dirigé par le Hamas et nous aurions un État de type taliban. Un État satellite de l’Iran. Est-ce là ce que les mouvements progressistes de la gauche occidentale veulent créer ? »

Rushdhie a dit comprendre que les manifestations étaient une réaction émotionnelle aux morts palestiniens, et que « toute personne normale ne peut qu’être choquée par ce qui se passe à Gaza en ce moment ».

« C’est normal. Mais quand cela dégénère en antisémitisme et parfois même en soutien au Hamas, cela devient problématique », a-t-il déclaré, ajoutant qu’il pensait que les manifestants devraient au moins tenir le groupe terroriste pour responsable de la guerre.

Hadi Matar, 24 ans, écoutant sa mise en accusation, au tribunal du comté de Chautauqua, à Mayville, dans l’État de New York, le 13 août 2022. (Crédit : Gene J. Puskar/AP)

« Tout a commencé avec eux », a-t-il déclaré, dans une référence apparente aux massacres perpétrés par le Hamas le 7 octobre, qui ont déclenché la guerre, lorsque les terroristes se sont déchaînés sur les communautés du sud, massacrant près de 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et prenant 252 otages pour les emmener de force à Gaza.

Les étudiants anti-Israël et pro-palestiniens qui manifestent dans le monde entier assurent que leur mouvement est non violent et non antisémite, citant les étudiants juifs qui participent aux protestations. Toutefois, de nombreux étudiants juifs affirment avoir été harcelés par des manifestants et des chants appelant à l’élimination d’Israël sont souvent entendus lors des rassemblements.

Plus de 35 000 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

L’ONU indique que quelque 24 000 victimes ont été identifiées dans les hôpitaux à ce jour. Le reste du chiffre total est basé sur des « informations médiatiques » plus obscures du Hamas. Il comprend également quelque
15 000 terroristes qu’Israël dit avoir tués au combat. Tsahal affirme également avoir tué un millier de terroristes à l’intérieur du pays le 7 octobre.

Deux cent quatre-vingt-trois soldats israéliens ont été tués au cours de l’opération terrestre contre le Hamas et lors des opérations menées le long de la frontière de Gaza.

Un contractant civil du ministère de la Défense a également été tué dans la bande de Gaza.

Rushdhie, romancier primé, a perdu la vue d’un œil après avoir été poignardé à plusieurs reprises sur scène en août 2022, alors qu’il s’exprimait dans un centre d’art à New York.

Hadi Matar, un Américain musulman chiite de 24 ans originaire du New Jersey, a été arrêté sur les lieux et est jugé pour tentative de meurtre. Matar a plaidé non coupable.

Rushdhie a été victime de menaces de mort répétées et de tentatives d’assassinat depuis la publication de son roman Les versets sataniques en 1988, qui a été déclaré blasphématoire par le chef suprême de l’Iran, l’ayatollah Khomeini, qui a dirigé la révolution islamique en Iran dix ans plus tôt. Khomeini avait émis une fatwa – un édit religieux – appelant à la mort de Rushdhie pour ce livre, qui contenait des passages considérés comme critiques à l’égard de l’islam.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.