Rechercher

Ryad ouvert au rachat de Manchester United et Liverpool par son secteur privé

L'Arabie saoudite, très critiquée par les organisations de défense des droits humains pour son bilan en la matière, a racheté l'an dernier le club anglais de Newcastle United

Le prince Abdulaziz bin Turki al-Faisal parle lors d'une interview avec l'Associated Press à Riyad, en Arabie saoudite, le 13 décembre 2019. (Crédit : AP Photo/Amr Nabil)
Le prince Abdulaziz bin Turki al-Faisal parle lors d'une interview avec l'Associated Press à Riyad, en Arabie saoudite, le 13 décembre 2019. (Crédit : AP Photo/Amr Nabil)

L’Arabie saoudite soutiendrait « sans aucun doute » des offres de son secteur privé en vue du rachat des clubs historiques anglais Manchester United ou Liverpool, a déclaré vendredi le prince Abdulaziz ben Turki Al-Faisal, ministre des sports.

« Je ne peux pas parler au nom du secteur privé, mais il y a beaucoup d’intérêt et d’appétit, et le football suscite beaucoup de passions », a déclaré le ministre à la BBC. « Nous soutiendrons certainement l’arrivée d’un acteur privé, car nous savons que cela aura une incidence positive sur le sport dans le royaume », a ajouté le prince Abdulaziz.

L’Arabie saoudite, très critiquée par les organisations de défense des droits humains pour son bilan en la matière, a racheté l’an dernier le club anglais de Newcastle United, qui occupe actuellement la troisième place de la Premier League, grâce à un consortium comprenant le fonds d’investissement saoudien PCP Capital Partners et les frères David et Simon Reuben.

Manchester United est actuellement détenu par la famille juive américaine Glazer, tandis que Liverpool appartient au Fenway Sports Group, qui possède également les Boston Red Sox de la Major League Baseball.

Ils ont créé la surprise cette semaine en révélant qu’ils envisageaient de vendre le club, quelques heures seulement après avoir annoncé le départ de Ronaldo, 37 ans. Les propriétaires de Liverpool, également américains, ont déclaré qu’ils étaient ouverts à de nouveaux actionnaires mais n’ont pas confirmé les informations selon lesquelles le club était à vendre.

Les membres du conseil d’administration de Manchester United, Bryan Glazer, à gauche, Avi Glazer, au centre, et Joel Glazer, prennent place dans les tribunes avant le match de football aller du troisième tour de qualification de la Ligue des champions contre Debrecen au stade Old Trafford, à Manchester, en Angleterre, le 9 août 2005. (Crédit : AP/Jon Super, Archive)

Après que Ronaldo a déclaré à la télévision britannique qu’il avait rejeté une offre de 350 millions d’euros pour rejoindre un club saoudien, le prince Abdulaziz a déclaré: « Tout est possible, j’aimerais voir jouer Ronaldo dans notre championnat. »

« Cela profiterait à la ligue, à l’écosystème sportif en Arabie saoudite et cela inspirerait les jeunes pour l’avenir. Il est un modèle pour beaucoup d’enfants et il a une grande base de fans en Arabie saoudite », a-t-il poursuivi.

Le prince Abdulaziz a également déclaré que les chances de l’Arabie saoudite de se porter candidate à l’organisation de la Coupe du monde de football augmenteraient si elle se voyait attribuer l’organisation des Coupes d’Asie féminine et masculine de 2026 et 2027.

Le pays est en pourparlers avec l’Égypte et la Grèce au sujet d’une candidature transcontinentale pour la Coupe du monde 2030, a déclaré un responsable égyptien en septembre. « Tous les pays du monde aimeraient accueillir la Coupe du monde », a déclaré le prince.

« Nous devons moderniser certains de nos sites », a-t-il ajouté. « Nous avons beaucoup de stades qui répondent à l’exigence dont nous avons besoin, mais accueillir un tel événement n’est pas seulement une question de stades, c’est une question d’infrastructures, de personnes, de préparation de tous à un tel événement. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...