Sakhnin : Deux sapins de Noël brûlent dans des incendies volontaires présumés
Rechercher

Sakhnin : Deux sapins de Noël brûlent dans des incendies volontaires présumés

La police a ouvert une enquête sur ces incendies survenus dans une église catholique et une église orthodoxe ; un responsable chrétien dit que l'incident est un acte terroriste

Photo d'illustration - un arbre de Noël à Nazareth, dans le nord d'Israël, le 13 décembre 2020. (Crédit : Flash90)
Photo d'illustration - un arbre de Noël à Nazareth, dans le nord d'Israël, le 13 décembre 2020. (Crédit : Flash90)

Les arbres de Noël installés dans deux églises de la ville de Sakhnin, dans le nord d’Israël, ont brûlé aux premières heures de la matinée de samedi. La police a ouvert une enquête pour incendies volontaires.

Selon le site d’information Ynet, l’un des sapins se trouvait à l’extérieur d’une église catholique et l’autre aux abords d’une église orthodoxe. Les deux ont déposé plainte suite à l’incident.

Wadia Abu Nasser, haut-responsable au sein de la communauté chrétienne, a déclaré au site que les deux incendies distincts révélaient une intention criminelle et qu’ils devaient être traités comme des actes terroristes.

« Nous demandons aux forces de sécurité et aux autorités de l’Etat de traiter cet incident comme un attentat terroriste. Il est indispensable d’amener ces terroristes devant les juges », a dit Abu Nasser.

Les arbres auraient été pris pour cible par les incendiaires entre trois heures et six heures du matin.

La police a pour sa part affirmé au site Ynet qu’elle prenait très au sérieux les attaques commises contre les symboles religieux.

« La police utilisera tous les moyens qui sont à sa disposition pour poursuivre les incendiaires », ont indiqué les forces de l’ordre dans une déclaration.

Vue sur Sakhnin. Illustration. (Crédit : קמיליה בדארנה/CC BY 2.5/WikiCommons)

L’ancien député Masud Ganaim, un résident de la ville, a expliqué à la Douzième chaîne que l’attaque présumée visait à entraîner des divisions entre les résidents chrétiens et musulmans de la municipalité.

« Des pécheurs, des esprits malveillants tentent, chaque année, de semer la discorde et la division parmi les habitants de la ville. Cette tentative de brûler des arbres de Noël est malveillante et nous la condamnons », a déclaré Ganaim devant les caméras de la Douzième chaîne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...