Rechercher

Salmonellose : Strauss étend son rappel aux chewing-gums et aux bonbons

La société déclare prendre ces mesures par excès de prudence et fermer l'usine ; "Nous nous excusons auprès du public, des clients et des détaillants pour ce dysfonctionnement"

Illustration : Des gens font leurs courses dans un supermarché Rami Levy à Jérusalem, le 3 février 2022. (Crédit: Yonatan Sindel/Flash90)
Illustration : Des gens font leurs courses dans un supermarché Rami Levy à Jérusalem, le 3 février 2022. (Crédit: Yonatan Sindel/Flash90)

Quelques jours après avoir annoncé un premier rappel de produits provenant de l’usine Elite de Nof Hagalil par crainte d’une contamination aux salmonelles, le Groupe Strauss a choisi mercredi de retirer des rayons tous les produits fabriqués dans cette usine, étendant considérablement ce qui était déjà un rappel massif.

Décrivant cette décision comme un « excès de prudence », Strauss a déclaré qu’il demandait au public de ne consommer aucun produit fabriqué dans l’usine du nord d’Israël quelle que soit la date d’expiration, y compris les chewing-gums et les caramels. Le rappel était déjà considéré comme le plus important de l’histoire d’Israël avant même l’annonce de mercredi.

Les marques de chewing-gum concernées sont Must, Bazooka et Alma, ainsi que tous les bonbons à mâcher Elite. Les produits nouvellement rappelés s’ajoutent à une longue série d’articles Elite déjà rappelés, notamment les chocolats comme les barres Para, Pesek Zman, Kif Kef et Taami, ainsi que les barres énergétiques, les gaufrettes, les biscuits et les brownies produits par Elite. Une série de produits contenant du chocolat Elite, notamment les puddings Milky aux pépites de chocolat, les galettes de riz recouvertes de chocolat et une large gamme de glaces Strauss ont également été rappelés par précaution.

La décision de mercredi a été prise après que les premiers résultats de laboratoire de l’usine en question ont indiqué la présence de salmonelles dans deux des 270 échantillons testés. Strauss a déclaré avoir informé le ministère de la Santé de ces résultats et a décidé d’arrêter toutes les opérations de l’usine jusqu’à ce que tous les problèmes aient été identifiés et résolus.

Strauss a déclaré avoir pris la décision d’étendre le rappel aux chewing-gums et aux bonbons « malgré le fait que nous n’avons actuellement aucune indication que produits puissent poser problème ».

« Nous ne prendrons aucun risque en ce qui concerne la santé publique », a déclaré le PDG de Strauss, Eyal Dror, dans une déclaration à la presse mercredi.  « La direction de l’entreprise présente ses excuses au public israélien, aux clients et aux détaillants pour ce grave dysfonctionnement. »

Le PDG de Strauss Group en Israël, Eyal Dror, fait une déclaration, le 26 avril 2022. (Crédit : Capture d’écran La Douzième chaîne)

Dror a promis que Strauss « tirera les leçons de l’incident, modifiera et améliorera le système de test et ne reprendra la production que lorsque nous serons assurés que l’usine et les lignes de production sont en ordre et que les produits ne présentent plus aucun danger – comme est censée le faire une entreprise responsable comme Strauss. »

Le fabricant a en outre dit ignorer la source de l’épidémie de salmonelle

« Nous faisons face à un gros problème. Il est de notre devoir de dédommager nos clients. Nous prenons nos responsabilités et je crois que notre honnêteté sera admirée », déclare Eyal Dror à la radio de l’armée.

Strauss avait annoncé un rappel massif lundi, appelant les consommateurs à ne pas acheter et les magasins à ne pas vendre une gamme de produits de chocolat et de snacks par crainte d’une contamination aux salmonelles. Mardi et mercredi, l’entreprise a étendu le rappel à d’autres produits après que des tests de laboratoire en cours ont révélé d’autres bactéries suspectes.

Tobias Siegal a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...