Se croyant hors d’écoute, des ministres se disent surpris de la « chance de Bibi »
Rechercher

Se croyant hors d’écoute, des ministres se disent surpris de la « chance de Bibi »

La chaîne TV de la Knesset a diffusé un enregistrement dans lequel le ministre des Transports et le ministre de l'Intérieur plaisantent de la "chance" du Premier ministre

Le ministre des Transports Israel Katz et le ministre de l'Intérieur Aryeh Deri plaisantent de la "chance" du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans ses enquêtes policières (Crédit : capture d'écran Knesset Channel)
Le ministre des Transports Israel Katz et le ministre de l'Intérieur Aryeh Deri plaisantent de la "chance" du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans ses enquêtes policières (Crédit : capture d'écran Knesset Channel)

La chaîne télévisée de la Knesset a diffusé un extrait d’un enregistrement dans lequel le ministre des Transports, Israel Katz (Likud) et le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri plaisantent de la « chance » du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans les enquêtes policières dont il fait l’objet.

Ils font apparemment référence à des textos divulgués dimanche soir.

La diffusion des messages a suscité des réactions négatives concernant l’enquête, certains alliés de Netanyahu affirmant que celle-ci était biaisée.

« Quelle chance a Bibi ? Combien de chance ? Dis-moi, combien de chance ? » affirme Deri dans l’enregistrement, semblant étonné.

« Oui », répond Katz.

« C’est autre chose », dit Deri en gloussant.

Ils sont tous les deux d’accord pour dire que la chance de Netanyahu est « incroyable », et Katz dit ensuite : « Yalla, nous sommes en sa faveur. »

« Je suis apparu [à la télévision] samedi soir. Je l’ai soutenu », dit Katz, se penchant plus près de Deri et se couvrant la bouche afin que la caméra n’attrape pas ses mouvements de lèvres.

« J’y suis aussi apparu samedi soir et je l’ai soutenu, mais regarde cette chance ! » s’exclame Deri.

Vous pouvez regarder l’échange complet (en hébreu), qui a eu lieu lors d’une célébration d’anniversaire pour Deri, ici :

Soupçonné de corruption, Aryeh Deri, ministre de l’Intérieur, a quitté jeudi les bureaux de l’unité anti-corruption Lahav 433 de la police israélienne, à Lod, après un huitième interrogatoire dans une enquête en cours.

« Comme d’habitude, j’ai répondu à toutes les questions qu’on m’a posées », avait-il alors tweeté. « Tout va bien et tout ira encore mieux, si Dieu le veut. » « Je voudrais également remercier tous ceux qui m’ont souhaité mon anniversaire. Qu’il y ait seulement de la joie en Israël », avait-il conclu.

Deri est soupçonné d’avoir détourné des centaines de milliers de shekels de fonds publics à destination d’ONG dirigées par des membres de sa famille immédiate. Il est également suspecté de fraude fiscale suite à la vente d’appartements de son frère.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...