Rechercher

Seder de Pessah : Kamala Harris sert un vin d’une implantation

Psagot Winery a baptisé son vin du nom de Mike Pompeo, envoyé de Trump qui avait contesté les lois sur l’étiquetage

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

La vice-présidente Kamala Harris à droite, et son époux Doug Emhoff organisent un seder de Pessah dans la résidence de la vice-présidente, en servant du vin de la cave de Psagot, le 16 avril 2022. (Crédit: Doug Emhoff/Twitter)
La vice-présidente Kamala Harris à droite, et son époux Doug Emhoff organisent un seder de Pessah dans la résidence de la vice-présidente, en servant du vin de la cave de Psagot, le 16 avril 2022. (Crédit: Doug Emhoff/Twitter)

La vice-présidente américaine, Kamala Harris, et son époux, Doug Emhoff, ont servi du vin fabriqué dans une implantation de Cisjordanie à l’occasion de leur Seder de Pessah, vendredi.

C’est un choix de vin pour le moins surprenant, compte tenu de la position critique de l’administration Biden à l’égard des implantations israéliennes. Il a été vu sur la table du Seder de la vice-présidente, à la faveur de photos publiées sur Twitter par Harris et Emhoff.

La bouteille provient de la Cave Psagot, société basée en Cisjordanie, au nord de Jérusalem, qui avait défrayé la chronique ces dernières années.

La cave avait contesté une décision de justice française de 2016 selon laquelle les produits fabriqués en Cisjordanie, à Jérusalem-Est et sur le plateau du Golan devaient être étiquetés comme provenant d’une
« implantation israélienne ». Le recours devant la Cour de justice des Communautés européennes n’avait pas abouti.

En 2020, Psagot a commercialisé un assemblage de vins portant le nom de l’ancien Secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, pour avoir désavoué une analyse juridique du Département d’État datant de 1978 selon laquelle les implantations civiles en Cisjordanie étaient « incompatibles avec le droit international ».

Pompeo était le principal envoyé de Washington de l’ex-président américain Donald Trump, dont l’administration a largement soutenu le mouvement des implantations, contrairement à l’administration du président actuel, Joe Biden.

Pompeo a visité la cave en novembre 2020, avec l’ambassadeur de Trump en Israël, David Friedman. Le PDG de la cave, Yaakov Berg, qui avait personnellement accueilli Pompeo, a déclaré dimanche que les organisateurs du Seder de la vice-présidente avaient choisi un Cabernet Sauvignon vendu 40 dollars. Au micro de la radio de l’armée, il a plaisanté sur le fait qu’il lui dédierait un de ses crus si elle s’opposait à la relance de l’accord nucléaire P5 + 1 de 2015 avec l’Iran.

L’ ambassadeur des États-Unis en Israël, David Friedman (à gauche) et le Secrétaire d’État des États-Unis, Mike Pompeo (2e à gauche), lors d’une visite au vignoble Psagot en Cisjordanie, le 19 novembre 2020. (Crédit : Département d’État/Twitter)

L’an dernier, l’administration Biden avait sévèrement critiqué le programme israélien de construction de quelque 3 000 maisons dans des implantations, qualifiant ces mesures de « totalement incompatibles » avec les actions en cours pour préserver les perspectives de paix.

L’administration Biden n’a pas répondu à l’invitation de groupes progressistes – comme J Street – à soutenir plus formellement sa position en revenant sur la décision prise par Pompeo, ou en rejetant le plan de paix de Trump, qui envisageait qu’Israël annexe les implantations de Cisjordanie.

Le vigneron israélien Yaakov Berg tient une bouteille de son assemblage rouge portant le nom du Secrétaire d’État américain Mike Pompeo, dans les locaux de la cave Psagot, dans le parc industriel de Sha’ar Binyamin, à proximité de l’implantation de Psagot en Cisjordanie, au nord de Jérusalem, le 18 novembre 2020. (Crédit : Emmanuel Dunand/AFP)

Des voix pro-palestiniennes ont raillé le choix du vin de Pessah fait par Harris. C’est le cas de James Zogby, président de l’Institut arabo-américain, qui a déclaré : « Les vignobles de Psagot se trouvent sur des terres palestiniennes volées. Ce n’est pas correct. »

Berg, au moment de la visite de Pompeo, avait en revanche déclaré : « Nous sommes ici pour toujours. Nous prions pour revenir en Israël et plus précisément ici depuis 2 000 ans… Nous n’avons rien conquis. Nous sommes revenus dans notre patrie. »

L’ancien ambassadeur Friedman a plaisanté : « L’année prochaine, je recommanderais à la vice-présidente de servir le millésime ‘Friedman’ de la cave Psagot. Je suis peut-être subjectif, mais je pense qu’il est également très bon. »

Proche conseiller de Harris, Herbie Ziskind, a déclaré : « Le vin servi au Seder n’est en rien l’expression d’une opinion politique. »

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...