Rechercher

Selon Bennett, son ex-conseillère n’aurait pas divulgué d’informations classifiées

L'ancien Premier ministre a publié une déclaration conjointe avec le chef du Mossad David Barnea, démentant sans équivoque le fait que Shimrit Meir aurait divulgué des informations

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett avec sa conseillère politique Shimrit Meir au bureau du Premier ministre de Jérusalem, le 26 janvier 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre israélien Naftali Bennett avec sa conseillère politique Shimrit Meir au bureau du Premier ministre de Jérusalem, le 26 janvier 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

L’ancien Premier ministre Naftali Bennett a publié vendredi une déclaration conjointe avec le chef du Mossad David Barnea, démentant sans équivoque et avec force l’article de Haaretz affirmant que son ancienne conseillère diplomatique, Shimrit Meir, aurait divulgué des informations classifiées sur une opération secrète.

Bennett et Barnea ont tous deux nié avoir soupçonné Meir d’avoir divulgué des informations et d’avoir mené une enquête sur une telle fuite. Ils affirment au contraire qu’ils étaient tous coordonnés et travaillaient ensemble pour rendre l’information publique pour les « raisons opérationnelles nécessaires ».

Ils qualifient l’article de Haaretz de « non-sens total » et affirment que Meir – qui a vivement critiqué Bennett après avoir quitté ses fonctions – n’a agi que de manière « totalement professionnelle et en coordination avec Bennett ».

La déclaration a également dénoncé l’article comme étant un « ramassis de ragots » misogynes alimentés par « deux conseillers mécontents qui auraient dû consacrer plus de temps au travail important qui leur a été confié, et non à la jalousie, aux ragots et aux luttes internes. »

Bennett, qui est l’actuel Premier ministre par alternance et qui ne compte pas se présenter aux prochaines élections, a maintenu un profil relativement bas depuis qu’il a quitté ses fonctions.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...