Selon un syndicat d’étudiants de Toronto, la nourriture casher est « pro-israël »
Rechercher

Selon un syndicat d’étudiants de Toronto, la nourriture casher est « pro-israël »

Le Graduate Student Union a déclaré au groupe Hillel que la campagne visant à proposer de la nourriture casher était contraire à "la charte d'adhésion" du syndicat, qui est pro-BDS

Une manifestante tenant un écriteau "Boycott d'Israël, Libérez la Palestine" lors de journée Al-Qods à Berlin, le 9 juin 2018. (AFP PHOTO / Tobias SCHWARZ)
Une manifestante tenant un écriteau "Boycott d'Israël, Libérez la Palestine" lors de journée Al-Qods à Berlin, le 9 juin 2018. (AFP PHOTO / Tobias SCHWARZ)

Un syndicat d’étudiants de l’université de Toronto a refusé de soutenir une campagne par le centre Hillel, visant à proposer de la nourriture casher sur le campus, estimant que cela reviendrait à être « pro-Israël ».

Le Graduate Student Union a déclaré à un étudiant juif représentant le groupe Hillel que la demande de soutien à sa campagne « Kosher Forward » allait à l’encontre de « la charte d’adhésion », a fait savoir Hillel dans un communiqué, déplorant une discrimination de la part du syndicat des étudiants.

En 2012, Graduate Student Union a voté en faveur du mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions) contre Israël.

« Hillel condamne fermement ce type de discours, qui associe le soutien à l’Etat d’Israël à une campagne visant à rendre le campus plus accessible aux étudiants juifs », a déclaré le groupe dans un communiqué.

« L’incapacité à dissocier les individus juifs des actions du gouvernement israélien est, en effet, une forme d’antisémitisme », a indiqué le communiqué.

Le Graduate Student Union de l’université de Toronto est le seul syndicat étudiant du Canada à s’être engagé à promouvoir le mouvement BDS, selon B’nai Brith Canada. Une plainte contre cette commission du BDS a été déposée devant le Conseil de règlement des plaintes pour les sociétés étudiantes il y a six mois.

Dimanche, B’nai Brith Canada a adressé un courrier aux responsables de l’université, leur demandant de vivement condamner la position du syndicat étudiant Graduate Student Union sur l’initiative de la nourriture casher, et de s’assurer que la plainte contre la commission GSU BDS Committee soit traitée, et de faire en sorte que la nourriture casher soit accessible sur le campus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...