Israël en guerre - Jour 237

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Sergent-chef Shirel Haim Pour, 20 ans : Elle a refusé de quitter la salle de crise jusqu’à la fin

Tuée lorsque des terroristes du Hamas ont envahi la base de Nahal Oz le 7 octobre

Sergent-chef Shirel Haim Pour (Crédit : Tsahal)
Sergent-chef Shirel Haim Pour (Crédit : Tsahal)

La sergent-chef Shirel Haim Pour, 20 ans, soldate de la Division de Gaza et originaire de Rishon Lezion, a été tuée lorsque des terroristes du Hamas ont envahi la base de Nahal Oz le 7 octobre.

Ce week-end devait être son dernier sur la base avant la fin son service militaire.

Haim Pour n’a été enterrée que le 29 octobre, sa famille ayant dû attendre plusieurs semaines, avant de connaître son sort. Elle laisse derrière elle ses parents, Eli et Tzameret, et ses trois frères aînés, Barak, Netanel et Lior.

Sa famille a déclaré que Haim Pour n’était pas en service au moment de l’assaut, mais qu’elle avait choisi de rejoindre la salle de crise pour aider à envoyer des alertes : « Le 7 octobre, en cette journée noire, tu as fait le choix de te battre », a déclaré son frère, Barak Haim Pour, lors des funérailles de la jeune femme. « Tu as choisi de te battre et de remplir ta mission au lieu de te cacher. Tu as choisi d’aider, et grâce à toi et à ton engagement, le monde a gagné beaucoup d’âmes pures, mais il en a perdu une qui ne ressemblait à aucune autre ».

Barak a assuré qu’il veillerait à ce que le pays tout entier soit au courant du courage de la jeune femme :  » Tu t’es battue jusqu’à la dernière goutte de ton sang dans cette guerre, et c’est la plus grande fierté que tu puisses nous apporter, à nos parents, à notre famille et à la nation « .

Selon la presse israélienne, les personnes qui se trouvaient avec Haïm Pour dans la salle de guerre de la base de Tsahal ont raconté que les terroristes du Hamas y avaient mis le feu pour les forcer à fuir, mais que Shirel était restée à l’intérieur, refusant de partir.

La famille de Haim Pour était d’origine iranienne et sa mort a touché de nombreux membres de la diaspora iranienne et des opposants au régime, notamment grâce à une vidéo de son grand-père, Rahamim, chantant une chanson de mariage traditionnelle persane à côté de sa tombe lors de ses funérailles.

Sa cousine, Bat-El Galai, a déclaré lors des funérailles que les deux jeunes femmes étaient jumelles plutôt que cousines : « Les gens disaient toujours à quel point nous nous ressemblions, meilleures amies, cousines, jumelles. Tu étais tout pour moi. J’ai toujours dit que sans toi, je ne sais pas où je serais aujourd’hui. Que me restera-t-il maintenant que tu es partie ? Tu m’accompagnais dans chaque décision, chaque rêve, chaque pensée. Chaque fois que je pleurais, tu étais mon épaule et j’étais la tienne… tu resteras ma sœur jumelle à jamais. »

« Tu étais la fille la plus spéciale au monde, la plus belle, avec des yeux magnifiques que tout le monde admirerait, nous étions censées commencer notre vie ensemble, réaliser les rêves que nous avions depuis que nous étions petites filles. Maintenant, tu es partie et je suis supposée continuer à vivre d’une manière ou d’une autre », a-t-elle ajouté. « Tu seras à jamais dans mon cœur. Je ne m’arrêterai jamais de parler aux autres de toi et de ce que tu représentais pour moi. »

Lors des funérailles, son petit ami Ariel Ben-Ami a dit qu’il ne pouvait s’empêcher de penser aux avertissements de Haim Pour sur la probabilité d’une attaque surprise de la part de l’ennemi, « et comme toujours, tu avais raison ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.