Israël en guerre - Jour 283

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Sgt. 1ère classe Yaakov Ozeri, 28 ans : Artiste tué avant la naissance de sa fille

Tombé au combat contre le Hamas dans le nord de la bande de Gaza le 7 novembre 2023

Le sergent de première classe (Rés.) Yaakov Ozeri tombé au combat contre le Hamas dans le nord de Gaza le 7 novembre 2023. (Crédit : Autorisation)
Le sergent de première classe (Rés.) Yaakov Ozeri tombé au combat contre le Hamas dans le nord de Gaza le 7 novembre 2023. (Crédit : Autorisation)

Le sergent de première classe (Rés.) Yaakov Ozeri, 28 ans, soldat du 52e bataillon de la 401e brigade du Corps Blindé Mécanisé, originaire de Kfar Shamaï, a été tué le 7 novembre 2023, alors qu’il combattait le groupe terroriste palestinien du Hamas dans le nord de la bande de Gaza.

Yaakov a été appelé au service de réserve le 21 octobre, après le début de la guerre, et a été envoyé à Gaza peu de temps après. Sa famille a déclaré que l’armée lui avait dit qu’il avait été tué dans l’explosion d’un char d’assaut après que des terroristes du Hamas avaient placée une bombe.

Il a été enterré le 8 novembre à Meron. Il laisse dans le deuil sa compagne, Hagar Daniels, leur fille, Ella, née quatre mois après sa mort, ainsi que ses parents, Lilian et Yisrael, et ses six frères et sœurs, Tehila, Nofar, Tzlil, Lior, Yehiel et Aviv.

Son frère, Yehiel, a raconté à Ynet que Yaakov avait été marqué par l’assaut du Hamas du 7 octobre. « Il n’était pas calme, il voulait rendre la pareille autant qu’il le pouvait. Il s’est porté volontaire, il a rejoint l’équipe de sécurité locale [où il a grandi] bien qu’il vive à Binyamina, il a insisté pour qu’on l’appelle dans la réserve, même s’il avait une dispense – il ne voulait pas laisser passer ça. »

Au cours des semaines qui se sont écoulées entre l’assaut et son service de réserve, Yaakov a également utilisé ses talents de couturier pour créer toutes sortes d’accessoires militaires pour les soldats sur les lignes de front.

Yehiel explique que Yaakov a d’abord été affecté à une base dans le nord, mais qu’il a fait pression pour être envoyé dans le sud. « Il voulait être à Gaza. Il avait des valeurs, je suis certain qu’il n’avait pas l’ombre d’un doute sur ce qu’il faisait et sur ce pour quoi il se battait. »

Yaakov, qui a passé deux ans à voyager à l’étranger après son service militaire, était étudiant en design industriel au Collège Shenkar de Ramat Gan. Il était également artiste et tatoueur, partageant ses œuvres sur sa page Instagram « The Traveling Ink« , dont la dernière publication date du 7 octobre 2023.

Alex Padwa, qui a enseigné à Yaakov dans le passé, a déclaré au magazine Portfolio « qu’il y avait quelque chose d’exceptionnel chez ce garçon – et je ne dis pas cela uniquement à cause de la tragédie […] Il était clair qu’il était un designer né, avec un énorme talent, dans son élément, même si c’était parfois difficile pour lui. Il avait une grande sensibilité esthétique, une façon différente de penser et de créer. Et du courage ».

Le jour de ce qui aurait été son 29e anniversaire, la sœur de Yaakov, Tehila, a écrit sur Instagram qu’il était « le plus merveilleux cadeau que nous pouvions recevoir en tant que famille. C’était trop court, mais tu seras dans nos cœurs pour toujours ».

Hagar était enceinte de 22 semaines lorsque Yaakov a été tué, déclarant à Maariv en février qu’il était tellement impatient de l’accouchement, qu’il avait déjà senti le bébé donner des coups de pied et qu’ils avaient choisi le prénom ensemble.

« Nous n’avons pas eu l’occasion de nous marier, nous avions dit que nous nous marierions une fois que tout serait terminé, mais nous n’y sommes jamais parvenus », a-t-elle déclaré. « Yaakov aurait pu être le père le plus incroyable du monde, il était impatient de le faire. »

Elle a raconté à Ynet que Yaakov faisait tellement de choses de ses journées, même lorsqu’il se battait dans le sud et à Gaza, il remplissait chaque moment. Après qu’il a été tué, dit-elle, Tsahal lui a restitué « huit boîtes de ses effets personnels – il avait pris toute la maison, sa machine à coudre, sa vaisselle, sa cafetière, tout ce qui pouvait rendre la vie de tout le monde un peu plus facile ».

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.