Israël en guerre - Jour 254

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Sgt Bar Yankilov, 19 ans : Il rêvait depuis toujours de « défendre le pays »

Mort en combattant les terroristes du Hamas, dans le kibboutz Kissufim, le 7 octobre 2023

Le Sergent Bar Yankilov (Crédit : Armée israélienne)
Le Sergent Bar Yankilov (Crédit : Armée israélienne)

Le sergent Bar Yankilov, âgé de 19 ans et membre de la brigade parachutiste, a été tué le 7 octobre en luttant contre des terroristes du Hamas dans le kibboutz Kissufim.

Il a été inhumé le 12 octobre dans la ville de Karmiel qui l’avait vu naitre. Il laisse dans la peine ses parents, Batya et Rambam, ainsi que ses deux sœurs, Maya et Gal, et sa petite amie, Eliya Yanay.

Eliya a déclaré à Ynet que, le samedi matin, le jour de sa mort, il avait dit à ses proches que sa brigade prenait la  route vers les lignes de front pour repousser le Hamas.

« Ils ne savaient pas dans quoi ils s’embarquaient, ils n’avaient aucune idée de l’ampleur de l’attaque », a-t-elle déclaré. À la mi-journée, ils sont arrivés à Kissufim pour secourir les habitants du kibboutz : « Bar faisait monter les habitants à bord de trois bus quand les tirs ont commencé à pleuvoir. Des tirs très intenses, de la part de centaines de terroristes qui tiraient dans toutes les directions. Bar et trois de ses camarades ont été tués. »

Ses proches ont fait savoir qu’il est effectivement mort ce jour-là, mais qu’ils ne l’ont su que trois jours plus tard, en raison du chaos des combats le long de la frontière de Gaza.

Eliya a déclaré à la Quatorzième chaine que Bar « était quelqu’un de très spécial. L’amour du pays était sa priorité absolue, ça lui venait de sa merveilleuse famille, qui le lui avait inculqué alors qu’il était enfant… Il envisageait une carrière militaire, il voulait avoir de hautes responsabilités, il voulait défendre ce pays. »

« Bar disait que nous nous marierions un jour et je savais, pour ma part, que mon avenir était à ses côtés », dit-elle. « Nous avions le projet de faire le tour du monde : il aimait tellement voyager, il aimait le pays, nous avons beaucoup voyagé en Israël… C’était un garçon très fort, un vrai Hercule. J’ai du mal à expliquer à quel point il était unique, je ne dis pas ça en l’air. »

Sa sœur, Gal, a écrit sur Facebook qu’elle se cherchait à « faire vivre l’âme pure de mon frère dans chaque famille », ajoutant qui son « frère adorait manger de la hallah avec de la matbou’ha épicée le vendredi, tous les vendredi, sans exception ».

Aussi a-t-elle décidé de préparer de la matbou’ha et de faire de la  hallah, chaque fin de semaine, en sa mémoire, qu’elle offrira à des familles de son voisinage.

« Bar, tu es le héros de tout le pays, comme tant d’autres», a écrit Gal. « Mais tu es le meilleur de tous parce que tu es mon frère. Je suis une sœur très fière, qui refuse toujours de croire que je ne te reverrai plus. Veille sur nous depuis là-haut et je te promets de faire tout ce que je pourrai pour que le monde entier sache quel soldat courageux et fort tu étais. »

Sa mère, Batya, a déclaré à une station de radio locale : « Bar était mon cadet, un enfant merveilleux qui, dès son plus jeune âge, s’était passionné pour le patrimoine israélien. Il aimait la terre et les voyages. »

« Il voulait embrasser une carrière militaire », avait-elle ajouté, et quand il est entré chez les parachutistes, « il était très heureux et il a dit : ‘Je suis exactement là où je voulais’… Je voudrais que l’on se souvienne de Bar et de la bravoure dont il a fait preuve pour protéger les autres, et aussi des rêves qu’il avait et qu’il n’aura pas pu réaliser. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.