Shira Isakov : son ex-mari, qui a failli la tuer, soupçonné de menaces
Rechercher

Shira Isakov : son ex-mari, qui a failli la tuer, soupçonné de menaces

Aviad Moshe, accusé de tentative de meurtre contre Isakov, aurait dit à ses parents qu'il s'arrangerait pour que des criminels de la pègre l'intimident ou lui fassent du mal

Aviad Moshe (Autorisation) et Shira Isakov (Yonatan Sindel/Flash90)
Aviad Moshe (Autorisation) et Shira Isakov (Yonatan Sindel/Flash90)

La police a remis des preuves aux procureurs à la suite d’une enquête sur un homme qui aurait planifié de menacer son ex-femme, qu’il est déjà accusé d’avoir tenté d’assassiner.

Aviad Moshe aurait proféré ces menaces alors qu’il est toujours en prison dans l’attente de son procès pour l’agression qui a failli coûter la vie à Shira Isakov l’année dernière.

La police a ouvert une enquête après que Moshe a proféré ces menaces lors d’une conversation avec ses parents, qui lui rendaient visite à la prison d’Ohalei Kedar, dans le sud du Néguev, à la fin du mois dernier.

Selon les médias israéliens, un agent pénitentiaire a rapporté aux responsables de la prison qu’il avait entendu Moshe dire qu’il voulait qu’un autre prisonnier utilise ses liens avec le monde criminel pour menacer Isakov, voire lui faire du mal. Moshe a ensuite été arrêté.

Aviad Moshe lors d’une audience du tribunal suite à une demande de prolongation de sa détention provisoire car il est soupçonné de vouloir menacer ou nuire à son ex-femme Shira Isakov, au tribunal de district de Beer Sheva, le 3 juin 2021. (Crédit : Flash90)

Suite à l’incident, les parents de Moshe ont été interrogés la semaine dernière par la police, selon la Douzième chaîne. Ils ont nié que leur fils avait proféré de telles menaces.

Moshe a été accusé en octobre dernier d’avoir poignardé sa femme, Isakov, à 20 reprises, de l’avoir frappée avec un rouleau à pâtisserie et de l’avoir étranglée la veille de la fête de Rosh HaShana, le 18 septembre, dans leur maison de Mitzpe Rimon, dans le sud du pays. Isakov a été grièvement blessé lors de l’agression, que Moshe aurait perpétrée devant leur fils d’un an.

Isakov a été hospitalisée dans un état grave et a subi une intervention chirurgicale d’urgence à l’hôpital Soroka de Beer Sheva. Depuis, elle a subi de multiples interventions de reconstruction faciale pour retrouver son visage.

Le couple a depuis divorcé.

En février, Moshe a présenté sa défense au tribunal de district de Beer Sheva. Il a reconnu avoir agressé Isakov mais a affirmé qu’il n’avait pas l’intention de la tuer. Il a déclaré qu’elle l’avait provoqué, ce qui lui a fait perdre le contrôle de lui-même et l’a attaqué. Moshe a également demandé le rejet d’une accusation de maltraitance de leur bébé au motif qu’il a agressé sa femme devant lui, car cette accusation n’a jamais été utilisée auparavant.

Isakov a été saluée pour ses efforts de sensibilisation à la violence domestique.

Isakov et une voisine qui l’a sauvée de son mari ont toutes deux été honorées en avril lors de la cérémonie officielle d’allumage des flambeaux qui a lieu chaque année pour donner le coup d’envoi des festivités de Yom HaAtsmaout.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...