Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Spoliations par les nazis : le Kunsthaus de Zurich retire des tableaux

L'un des plus prestigieux musées suisses va retirer d'une de ses collections 5 tableaux de grands maîtres, suite à de nouvelles directives internationales sur l'art spolié par les nazis

Le Kunsthaus Zürich, en 2009. (Crédit : CC BY, Daniel Lobo, Flickr)
Le Kunsthaus Zürich, en 2009. (Crédit : CC BY, Daniel Lobo, Flickr)

Le Kunsthaus de Zurich, un des plus prestigieux musées suisses, a annoncé vendredi qu’il allait retirer d’une de ses collections cinq tableaux de grands maîtres, suite à de nouvelles directives internationales sur l’art spolié par les nazis.

Un sixième tableau de la collection Emil Bührle pourrait aussi être concerné, indique dans un communiqué la fondation chargée de gérer les chefs-d’œuvre amassés par ce marchand d’armes dans les circonstances troubles de ventes forcées et spoliations nazies de la Seconde Guerre mondiale.

Les cinq autres tableaux seront retirés du musée le 20 juin, a annoncé l’institution dans un communiqué distinct.

Il s’agit du « Portrait du Sculpteur Louis-Joseph » (1863) de Gustave Courbet, du « Jardin de Monet à Giverny » (1895) de Claude Monet, du « Georges-Henri Manuel » (1891) de Henri de Toulouse-Lautrec, de « La vieille tour » (1884) de Vincent van Gogh et de « La route montante » (1884) de Paul Gauguin.

La Fondation et Collection Emil G. Bührle à Zurich. (Crédit : Adrian Michael/CC BY-SA 3.0)

La Fondation Emil Bührle explique avoir pris cette décision après avoir procédé à une nouvelle évaluation de la collection, suite à la récente publication de nouvelles recommandations internationales – appelées « bonnes pratiques » en matière de restitution des œuvres spoliées par les nazis à des citoyens juifs.

Ces bonnes pratiques, adoptées en mars par plus de 20 pays, établies par la World Jewish Restitution Organization [Organisation juive mondiale pour les restitutions], ou WJRO, et la Claims Conference, visent à « renforcer » les Principes de Washington de 1998 sur les œuvres d’art spoliées par les nazis.

Suite à la publication des nouvelles directives, la fondation « a identifié cinq œuvres de la collection » qui pourraient être concernées, explique-t-elle.

La fondation indique qu’elle s’efforce « de trouver des solutions justes et équitables avec les descendants ou héritiers légaux des anciens propriétaires ».

Le musée salue la démarche entreprise par la fondation mais « regrette vivement, dans l’intérêt des visiteurs, que cinq des tableaux soient retirés ».

Lors de l’évaluation de la collection, la fondation a estimé qu’une sixième oeuvre – « La Sultane » (1884) d’Edouard Manet – devait aussi faire l’objet d’une attention particulière, même si elle ne tombe pas sous le coup des nouvelles directives.

« La Fondation est prête à offrir une contribution financière à la succession de Max Silberberg en lien avec le destin tragique de l’ancien propriétaire », un collectionneur juif allemand mort dans un camp de concentration, indique-t-elle.

Le célèbre musée des beaux arts zurichois avait fait l’objet de critiques lors de l’ouverture en 2021 d’un imposant nouveau bâtiment destiné à abriter l’impressionnante collection de 170 oeuvres de l’industriel et mécène allemand naturalisé suisse.

Pour tourner la page de la polémique, le Kunsthaus avait fait appel à des experts chargés de retracer le parcours de certaines oeuvres et avait présenté l’an dernier une exposition tournée vers la transparence.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.