Stockholm met en garde Washington contre une baisse de l’aide aux Palestiniens
Rechercher

Stockholm met en garde Washington contre une baisse de l’aide aux Palestiniens

La Suède est le premier pays européen à avoir reconnu l'état palestinien ; L'administration américaine n'a pas versé comme elle aurait du le faire au 1er janvier 125 M $ à l'UNRWA

Le président américain Donald Trump lors de la 72ème Assemblée générale de l'ONU à New York, le 19 septembre 2017 (Crédit :  AFP PHOTO / DON EMMERT)
Le président américain Donald Trump lors de la 72ème Assemblée générale de l'ONU à New York, le 19 septembre 2017 (Crédit : AFP PHOTO / DON EMMERT)

La Suède, gros donateur pour les Palestiniens, a mis en garde mardi Washington contre une réduction de fonds américains à l’agence de l’ONU chargée de l’aide internationale à leur égard, jugeant qu’elle « déstabiliserait » la région et « serait très négative ».

Cette préoccupation a été soulevée à New York auprès de l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, et est aussi évoquée à Washington, a précisé à la presse l’ambassadeur suédois auprès des Nations unies, Olof Skoog.

Selon une source diplomatique, l’administration américaine n’a pas versé comme elle aurait du le faire au 1er janvier 125 millions de dollars à l’Agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA).

Les Etats-Unis aident les Palestiniens de manière bilatérale à hauteur de 319 millions de dollars (chiffre datant de 2016) via leur agence de développement USAID. A cela s’ajoutent 304 millions de dollars d’assistance versés par Washington aux programmes de l’ONU dans les Territoires palestiniens.

Certains de ces fonds relèvent d’une contribution volontaire et non obligatoire.

Après avoir décidé en décembre de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, provoquant la réprobation de la communauté internationale et la colère des Palestiniens, le président américain Donald Trump a menacé début janvier de couper l’aide financière américaine à ces derniers s’ils refusent de discuter avec Washington d’une solution pacifique au conflit.

A LIRE – Ce que les États-Unis versent aux Palestiniens, et où va cet argent ?

« Ma préoccupation est que l’on parle de stabilité régionale. Retirer des fonds pour l’UNRWA serait très négatif en termes humanitaires pour plus de 5 millions de personnes mais aussi déstabiliserait la région », a fait valoir Olof Skoog.

A Washington, un responsable du Département d’Etat a démenti lundi sous couvert d’anonymat une réduction de l’aide financière américaine à l’UNRWA. « La décision est en cours d’étude », a-t-il dit, assurant qu’aucune échéance n’avait été dépassée concernant les engagements américains.

La Suède est le premier pays européen à avoir reconnu la Palestine comme un Etat, en 2014. Elle fait partie des 10 premiers donateurs à l’UNRWA avec les Etats-Unis, l’Union européenne, l’Arabie saoudite, l’Allemagne et le Royaume Uni.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...