Israël en guerre - Jour 258

Rechercher

Syrie : 3 combattants étrangers tués dans une attaque attribuée à Israël – ONG

Selon l'ONG, ces combattants seraient des Iraniens ; Israël n'a pas publiquement revendiqué la responsabilité des raids

Une explosion près de Damas, le 1 juillet 2019, attribuée à Israël par la Syrie. (Crédit : Twitter)
Une explosion près de Damas, le 1 juillet 2019, attribuée à Israël par la Syrie. (Crédit : Twitter)

Au moins trois combattants pro-régime de nationalité étrangères ont péri dimanche dans une attaque attribuée à Israël contre des positions syriennes dans la banlieue de Damas, a rapporté lundi une ONG.

La défense antiaérienne syrienne a tiré dimanche soir en riposte à des missiles israéliens et abattu l’un d’eux, en banlieue de Damas, avait rapporté l’agence officielle syrienne Sana.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), qui dispose d’un vaste réseau de sources en Syrie, les tirs attribués à Israël ont ciblé des « positions syriennes et iraniennes ».

Trois combattants non syriens ont été tués par une roquette qui a atterri dans une zone située entre la banlieue d’Aqraba et le quartier voisin de Sayyida Zeinab, qui abrite un sanctuaire vénéré par les musulmans chiites, a indiqué l’OSDH.

Selon l’ONG, ces combattants seraient des Iraniens, une information qui n’a toutefois pas été confirmée.

Israël n’a pas publiquement revendiqué la responsabilité des raids et une porte-parole de l’armée, interrogée par l’AFP, a déclaré : « Nous ne commentons pas les nouvelles en provenance de médias étrangers ».

Depuis le début du conflit en Syrie en 2011, Israël a mené des centaines de frappes sur le sol syrien contre des cibles iraniennes et de milices pro-Téhéran, deux alliés du régime de Bachar al-Assad.

Le 20 novembre, l’armée israélienne a revendiqué une série de raids de « grande ampleur » contre des positions du régime syrien et des forces iraniennes Al-Qods, ayant tué 21 combattants dont 16 étrangers et deux civils, selon l’OSDH.

En juillet, neuf combattants pro-régime, dont six Iraniens, ont été tués lors de raids dans les provinces de Deraa et de Qouneitra (sud).

Un mois plus tard, l’armée israélienne a mené une frappe dans le village d’Aqraba, au sud de Damas, tuant deux combattants du Hezbollah libanais et un Iranien.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.