Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Tel Aviv: Des Érythréennes manifestent contre l’inaction policière face aux violences

Des femmes d'origine érythréenne ont dénoncé le manque de moyens pour mettre un terme aux violents affrontements entre pro- et anti-régime d'Asmara devant le siège de la police

Des membres de la communauté érythréenne en Israël manifestant devant le quartier général de la police dans le sud de Tel Aviv, le 5 octobre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Des membres de la communauté érythréenne en Israël manifestant devant le quartier général de la police dans le sud de Tel Aviv, le 5 octobre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Des centaines de femmes érythréennes ont manifesté jeudi à TelAviv pour protester contre l’incapacité de la police à mettre fin aux affrontements violents et répétés entre partisans et opposants au régime d’Asmara.

Les manifestantes se sont rassemblées près du quartier général de la police, dans le sud de la ville côtière. Elles ont exigé que les forces de l’ordre assurent leur sécurité à la suite des récents incidents violents.

La manifestation était organisée par des opposants au régime autoritaire, et de nombreuses pancartes dénonçaient et exigeaient la fermeture de « l’ambassade terroriste » dans la ville, qui a été au centre d’émeutes sans précédent le mois dernier, faisant plus de 100 blessés.

La police avait déclaré à la suite des affrontements qui avaient marqué le début du mois de septembre qu’elle allait renforcer ses effectifs dans la zone de l’ambassade d’Érythrée en Israël, alors que des affrontements entre Érythréens et policiers, ainsi qu’entre partisans et opposants au régime érythréen, se poursuivaient ailleurs dans le sud de Tel Aviv.

Selon des statistiques rendues publiques en juin, 17 850 demandeurs d’asile érythréens se trouvent en Israël. La plupart sont arrivés illégalement par la péninsule égyptienne du Sinaï il y a plusieurs années, et se sont installés dans des quartiers pauvres de Tel Aviv.

Ils ont quitté leur pays dirigé d’une main de fer par le président Isaias Afwerki, depuis sa déclaration officielle d’indépendance obtenue en 1993 après trente années de guerre avec l’Éthiopie.

L’Érythrée est l’un des États les plus isolés au monde et figure dans les derniers rangs des classements mondiaux en matière de liberté de la presse, de droits de l’Homme et de développement économique.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.