Tel Aviv organise un hackathon en ligne de 24h pour créer 100 start-ups
Rechercher

Tel Aviv organise un hackathon en ligne de 24h pour créer 100 start-ups

L'événement de la semaine prochaine vise à aider les professionnels de la technologie qui ont perdu leur emploi à cause du coronavirus à trouver des idées et à les concrétiser

Des Israéliens protestent sur la place Rabin de Tel Aviv contre la politique économique du gouvernement pendant la pandémie de coronavirus, le 11 juillet 2020. (Jack Guez/AFP)
Des Israéliens protestent sur la place Rabin de Tel Aviv contre la politique économique du gouvernement pendant la pandémie de coronavirus, le 11 juillet 2020. (Jack Guez/AFP)

Afin d’inciter les professionnels de la technologie récemment au chômage à créer des start-ups, la municipalité de Tel-Aviv, Google, Microsoft et d’autres acteurs du secteur organiseront ce qu’ils appellent le « plus grand camp d’entraînement en ligne 24 heures sur 24 » d’Israël, dans lequel des mentors travailleront avec de jeunes entrepreneurs pour concrétiser leurs idées.

L’objectif est de générer plus de 100 start-ups en une journée, ont déclaré les organisateurs du « bootcamp ». L’événement nocturne, #100StartupsChallenge, se déroulera les 15 et 16 septembre, à partir de 18 heures.

L’événement, organisé conjointement par la municipalité de Tel-Aviv et Google for StartUps, aura lieu dans les locaux de WeWork Hazerem à Tel-Aviv. L’initiative a été conçue lorsqu’il est apparu clairement que de nombreux professionnels talentueux se sont retrouvés au chômage en raison de la pandémie de coronavirus, indique la déclaration.

L’industrie technologique israélienne a été « fortement touchée » par la pandémie et devrait connaître une baisse de quelque 25 % des investissements privés et un montant similaire des revenus totaux, a fait savoir l’Autorité israélienne de l’innovation en avril. Un sondage réalisé début juillet par l’Autorité israélienne de l’innovation et les Industries israéliennes des technologies avancées (IATI), basé sur une enquête auprès de 825 entreprises, a montré que 29 % des entreprises technologiques interrogées ont déclaré avoir licencié des salariés.

Dirigé par Yossi Dan, qui dirige un laboratoire d’innovation qui met en place des programmes d’accélération des start-ups et des « bootcamps », l’événement vise à réunir 500 entrepreneurs. Le député Nir Barkat, membre du Parlement et entrepreneur technologique, Jon Medved, le PDG du fonds de capital-risque OurCrowd, et Aharon Aharon, le PDG de l’Autorité israélienne de l’innovation, s’adresseront à eux. Ofira Yochanan Wolk, au nom du maire de Tel-Aviv Ron Huldai, participera également à la conférence, en plus d’autres experts, investisseurs et fondateurs, selon le communiqué.

Cette campagne de 24 heures comprendra des présentations, des exposés et des séances de travail en équipe guidées par des mentors. Les participants seront mis en contact avec d’autres professionnels et les sujets abordés comprendront les technologies de pointe, les block-chains, l’agritech et les technologies de l’éducation.

« Au total, des centaines d’heures de contenu et de mentorat personnel seront fournies gratuitement aux futurs entrepreneurs et professionnels d’Israël », indique le communiqué.

L’événement se terminera par une session de type « Shark Tank » pour les 10 meilleures équipes sélectionnées, devant un panel d’investisseurs et de business angels en début de carrière, ont indiqué les organisateurs dans un communiqué.

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au mardi 8 septembre à minuit. L’événement, qui se déroulera en anglais, sera ouvert à 500 entrepreneurs et professionnels en herbe, dont des chômeurs, des travailleurs indépendants, des nouveaux immigrants et des étudiants qui souhaitent créer ou rejoindre des start-ups, indique le communiqué.

Tous les mentors, investisseurs et intervenants apporteront leur soutien à l’initiative à titre bénévole, précise le communiqué.

Parmi les partenaires de l’événement figurent la municipalité de Tel Aviv, Google For Startups, l’ONG Gvahim, WeWork, Microsoft for Startups, OurCrowd, l’Autorité israélienne de l’innovation, 8200 startups, Techstars, le cabinet d’avocats Shibolet & Co et l’Institut israélien de la ville intelligente.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...