Téléphonie mobile en Cisjordanie : Israël autorise l’import d’équipement
Rechercher

Téléphonie mobile en Cisjordanie : Israël autorise l’import d’équipement

L'armée a accepté la demande de Paltel qui va importer des équipements visant à augmenter la couverture réseau et améliorer la vitesse d'Internet

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une Palestinienne au téléphone à Ramallah,le 28 octobre 2014. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Une Palestinienne au téléphone à Ramallah,le 28 octobre 2014. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

L’armée israélienne a autorisé cette semaine une firme de télécommunications palestinienne à importer des équipements destinés à améliorer considérablement les services cellulaires pour les Palestiniens en Cisjordanie.

Dimanche, l’Administration civile du ministère de la Défense a approuvé une demande soumise par la compagnie palestinienne Paltel pour acheter plusieurs circuits imprimés afin d’étendre la couverture du réseau et augmenter la rapidité de la connexion internet, a indiqué l’Administration civile.

Les circuits imprimés font partie de la catégorie de biens à « double usage ». Ils peuvent servir à des fins civiles ou terroristes et cela nécessite donc l’approbation de l’unité de liaison du COGAT avant qu’ils ne puissent être légalement importés par une société palestinienne.

Des Palestiniens montent une charrette tirée par un cheval devant la porte fermée du siège social de la société Wataniya Mobile dans la ville de Gaza le 17 mars 2018. (AFP PHOTO / MAHMUD HAMS)

Après avoir reçu l’aval de l’Administration civile dimanche, Palter devrait installer ses circuits imprimés cette semaine et la couverture devrait s’en voir immédiatement améliorée.

« Le secteur de la communication cellulaire en Judée et en Samarie fait un bond en avant grâce à la coordination et à la disposition des parties à travailler ensemble pour trouver des solutions créatives aux défis techniques et sécuritaires. L’impact de ce développement devrait être ressenti dans les cercles économiques plus larges, et pas seulement dans le domaine de l’expérience de l’utilisateur », a expliqué le colonel Sharon Bitton, chef de l’Administration civile du COGAT.

Cette année, les Palestiniens en Cisjordanie ont obtenu la 3G après des années de négociation avec Israël.

Cependant, en raison des infrastructures limitées de Paltel, les services restent faibles. Les nouveaux circuits imprimés devraient résoudre ce problème.

Paltel détient un monopole quasi-total sur le marché des télécommunications palestinienne, avec près de 1,5 million de clients. Les nouveaux équipements amélioreront le réseau de cette société, et non pas ceux qui sont clients auprès d’un autre opérateur de Cisjordanie. Les résidents des implantations ne bénéficieront pas d’une amélioration du réseau.

« Nous continuons à travailler pour faire progresser le domaine des communications et du cellulaire pour le bien-être de tous les résidents. La mise à niveau du réseau représente une amélioration considérable, que les clients ressentiront vite », a déclaré Dudu Cohen, chef du département des communications au sein de l’Administration civile.

En janvier, les opérateurs Paltel et Wataniya ont commencé à proposer la connexion 3G à leurs clients.

Israël empêchait les opérateurs palestiniens d’avoir accès à la 3G pour des raisons de sécurité.

Les services 3G ont été lancés au début des années 2000, tandis que le majeure partie du monde bénéficie déjà de la technologie 4G, et la 5G est attendue l’année prochaine.

Ammar Aker, directeur exécutif de Paltel, qui possède Jawwal, a déclaré à l’AFP qu’il aura fallu une décennie pour qu’Israël autorise l’accès à la 3G.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...