Tirs de mitrailleuses depuis Gaza sur Israël sur fond de tensions à la frontière
Rechercher

Tirs de mitrailleuses depuis Gaza sur Israël sur fond de tensions à la frontière

Les coups de feu ont touché des bâtiments et une voiture à Sderot, causant des dégâts mais pas de blessés ; les tirs ont déclenché la sirène d'alerte

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une balle tirée depuis Gaza qui a atteint la ville de Sderot, dans le sud d'Israël, le 28 mai 2018. (Municipalité de Sderot)
Une balle tirée depuis Gaza qui a atteint la ville de Sderot, dans le sud d'Israël, le 28 mai 2018. (Municipalité de Sderot)

Des Palestiniens de la bande de Gaza ont ouvert le feu avec une mitrailleuse sur la ville de Sderot, dans le sud d’Israël, lundi soir, causant des dégâts mais pas de blessés, lors de la deuxième attaque de ce type en quelques semaines, a déclaré l’armée.

Les tirs de mitrailleuse lourde ont déclenché les sirènes à Sderot et dans la région environnante de Shaar Hanegev, qui ont fait courir des milliers d’Israéliens vers les abris anti-aériens, a indiqué l’armée.

L’attaque à la mitrailleuse lourde est intervenue quelques heures après un affrontement entre des soldats israéliens et des hommes armés palestiniens à la frontière de Gaza plus tôt dans la journée.

Les tirs ont endommagé un certain nombre de bâtiments à Sderot, a déclaré la municipalité, ainsi qu’au moins une voiture, selon la chaîne d’information israélienne Hadashot.

Une balle tirée depuis Gaza qui a touché un mur dans la ville de Sderot, dans le sud d’Israël, le 28 mai 2018. (Municipalité de Sderot)

Il s’agissait de la deuxième attaque à la mitrailleuse sur Sderot en moins de deux semaines. Le 16 mai, des balles ont également touché un certain nombre de maisons dans la ville, bien que, dans ce cas, aucune sirène à la roquette n’ait été déclenchée.

Selon la mairie de Sderot, les tirs visaient un avion de l’armée qui volait à basse altitude, et les balles ont frappé les maisons en retombant sur le sol.

La région a connu une augmentation considérable des combats ces derniers jours, avec des incidents transfrontaliers quasi quotidiens qui ont brisé le calme relatif qui régnait auparavant dans la région.

Contrairement aux précédentes séries de violences, les terroristes de Gaza se sont abstenus de tirer des roquettes, utilisant plutôt des tirs d’armes légères dirigés contre les soldats, plaçant des bombes, faisant voler des cerfs-volants incendiaires et en s’infiltrant à travers la frontière et causant des dégâts mineurs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...