Rechercher

Tomer Morad et Eytam Magini, âgés de 27 ans, victimes de l’attentat de Tel Aviv

Les deux amis d'enfance étaient dans le bar quand le tireur a ouvert le feu ; Herzog déplore qu'ils aient été tués alors "qu'ils voulaient juste passer une soirée normale"

Eytam Magini (à gauche) et Tomer Morad (à droite)ont été tués dans une fusillade terroriste à Tel-Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Réseaux sociaux)
Eytam Magini (à gauche) et Tomer Morad (à droite)ont été tués dans une fusillade terroriste à Tel-Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Réseaux sociaux)

Il a été rapporté vendredi que les deux victimes de la fusillade terroriste d’hier soir à Tel Aviv s’appelaient Tomer Morad et Eytam Magini, deux amis âgés de 27 ans, originaires de Kfar Saba.

Les deux hommes se trouvaient tous deux au bar Ilka de la rue Dizengoff à Tel Aviv quand le terroriste a ouvert le feu sur la terrasse bondée. De nombreux autres Israéliens ont été blessés dans l’attaque.

Le terroriste Raad Hazem, 28 ans, habitant de Jénine, a été abattu après avoir été retrouvé par les forces de sécurité tôt vendredi après une chasse à l’homme massive dans la nuit.

« Notre ville est en deuil », a déclaré le maire de Kfar Saba, Rafi Saar, rappelant que les deux hommes étaient des amis d’enfance. « Je suis de tout cœur avec les familles des victimes. »

Plusieurs autres blessés ont été hospitalisés dans un état grave.

Les funérailles des deux hommes doivent avoir lieu dimanche après-midi au cimetière Pardes Haim de Kfar Saba.

Des policiers et des experts médico-légaux sur les lieux d’un attentat terroriste meurtrier dans un café de la rue Dizengoff à Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Jack Guez / AFP)

Morad et Magini avaient prévu de retrouver des amis à Ilka et sont arrivés tôt.

« Quand vous n’obtenez pas de réponse après deux ou trois heures, vous mettez deux et deux ensemble », a déclaré l’un de leurs amis.

« Nous savions que si nous n’avions pas de réponse après 45 minutes, alors c’était eux », a déclaré leur ami Avi Benvenisti au journal Haaretz.

Tout au long de la matinée de vendredi, des citoyens sont venues sur le site de l’attaque pour leur rendre hommage, allumer des bougies et déposer des fleurs.

Un autre ami, Alon Grossman, a fait l’éloge des deux hommes et a noté la profonde amitié et le lien entre les deux.

Des Israéliens se rassemblent sur le site d’une fusillade la nuit précédente dans la rue Dizengoff à Tel Aviv, le 8 avril 2022. (Crédit : Jack Guez / AFP)

« Tomer était un pilier, la personne qui maintient tout le monde ensemble », a-t-il déclaré à la Douzième chaîne. « Tous ses amis étaient toujours autour de lui. »

Grossman a déclaré que Tomer, qui était en couple, venait de terminer ses études universitaires et se préparait à trouver un emploi.

« C’était une personne aimée et heureuse », a-t-il déclaré. « Il aimait sortir, cuisiner. Eytam et Tomer se sont assis ensemble dans ce pub maudit et ont attendu leurs amis. Eytam, comme Tomer, était au centre du groupe. Ils tenaient tous les deux le groupe soudé et étaient de bons amis. »

Dans un communiqué, le président Isaac Herzog a présenté ses condoléances aux familles de Tomer et Eytam.

« Deux jeunes Israéliens, deux fleurs, ont perdu la vie dans l’horrible attentat de la nuit dernière à Tel Aviv », a déclaré Herzog. « Leur seul péché était de vouloir passer une soirée normale. »

Herzog a également remercié les forces de sécurité d’avoir attrapé et abattu le terroriste et a envoyé des prières aux blessés de l’attaque qui sont toujours hospitalisés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...