Tou Bichvat : J. Mergui offre un olivier qui sera planté dans le jardin du Sénat
Rechercher

Tou Bichvat : J. Mergui offre un olivier qui sera planté dans le jardin du Sénat

Le nouvel an des arbres, fête de l’écologie et de la planète, est célébré ce jeudi, 15 du mois de Shevat

Joël Mergui offre un olivier, qui sera planté dans le jardin du Sénat, à Gérard Larcher, le 27 janvier 2021. (Crédit : Consistoire central)
Joël Mergui offre un olivier, qui sera planté dans le jardin du Sénat, à Gérard Larcher, le 27 janvier 2021. (Crédit : Consistoire central)

En l’honneur de Tou Bichvat, Joël Mergui, président du Consistoire central, a offert ce mercredi un olivier, qui sera planté dans le jardin du palais du Luxembourg, à Gérard Larcher, président du Sénat.

Selon un communiqué du Consistoire, les deux responsables ont, lors de leur entretien qui a suivi, « longuement abordé le projet de la loi confortant le respect des principes de la République, Joël Mergui partageant avec son hôte le point de vue de l’Institution consistoriale et son analyse sur les conséquences prévisibles de cette loi. Ils ont également évoqué les répercussions de la pandémie de la COVID sur la situation sanitaire et financière du Consistoire et de l’ensemble des communautés juives de France. Ils ont enfin parlé du dossier de l’abattage rituel avant de marquer le 76e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz en posant avec une pancarte ‘We remember’. »

La fête de Tou Bichvat est célébré chaque année, comme son nom l’indique, le 15 du mois de Shevat – ce jeudi 28 janvier 2021. La fête commence la veille, mercredi soir.

Le traité de la Mishna Rosh Hashana présente la fête comme le « nouvel an des arbres », en rapport au moment de la montée de la sève dans l’arbre avant le printemps. Elle symbolise ainsi le renouvellement de la nature.

Aujourd’hui, cette fête est aussi considérée comme celle de l’écologie et de la planète. On y boit quatre coupes de vin et on y mange au minimum sept fruits (dont au moins un en provenance d’Israël) : le blé, qui symbolise l’âme divine ; l’orge, l’aspect matériel ; le raisin, la joie ; la figue, les vêtements ; la grenade, les mitsvot (le fruit compte, à quelques unités près, autant de grains que de mitsvot : 613) ; l’olive, l’amertume et la douceur ; et la datte, qui symbolise le miel. On y déguste aussi un fruit que l’on n’a pas encore mangé durant l’année écoulée. Chaque étape du rituel est précédée des bénédictions qui conviennent. La fête est ainsi source de joie et de chants, et on s’offre habituellement des paniers de 15 fruits (comme le 15 Shevat). Le Consistoire a publié un guide de la fête disponible ici.

Ces dernières années, Hortense Tsiporah Bilé, présidente de l’association multiculturelle juive Am Israël Farafina et membre de la communauté de l’AJTM du rabbin Gabriel Farhi dans l’est parisien, a tenté de rassembler un maximum de fruits pour Tou Bichvat. L’an dernier, elle et les fidèles sont ainsi parvenus à réunir 164 espèces différentes !

À l’occasion de la fête, de nombreuses communautés organiseront cette année un seder en ligne, ainsi que des conférences. Certains évènements ont été listés dans la newsletter du Consistoire. Le site Akadem.org propose lui aussi plusieurs conférences. Tou Bichvat est également l’occasion de faire un don au KKL afin que l’organisation plante de nouveaux arbres en Israël (18 dollars par arbre).

Le 31 janvier, à partir de 15h, le Centre européen du judaïsme, à Paris, organisera avec la participation du KKL la plantation d’un arbre en mémoire aux victimes de la pandémie et un office musical. Daniel Saada, ambassadeur par intérim d’Israël en France, participera à l’évènement. L’inscription est nécessaire ici pour y assister. La cérémonie sera retransmise par Zoom à cette adresse.

Ce jeudi soir, à l’issue de Tou Bichvat, à partir de 20h30, le centre célébrera l’arrivée du shabbat Bechala’h, avec Joël Mergui et les rabbins Shimon Sibony, Reuven Ohana, Daniel Dahan et Franck Teboul.

Tou Bichvat Sameah !

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...