Rechercher

Trois personnes poignardées et grièvement blessées lors d’une rixe à Rahat

Des violences auraient éclaté pendant les funérailles, alors que des efforts sont déployés pour endiguer la vague de criminalité dans la communauté arabe

La police a Rahat après une fusillade, le 8 avril 2021. (Crédit : police israélienne)
La police a Rahat après une fusillade, le 8 avril 2021. (Crédit : police israélienne)

Trois personnes ont été poignardées lors d’une rixe qui a éclaté jeudi matin dans la ville de Rahat, dans le sud du pays, ont indiqué les services de secourisme.

Les trois victimes – âgées de 17, 25 et 41 ans – ont été transportées d’urgence à l’hôpital Soroka dans un état grave.

Selon le site d’information Walla, les violences ont éclaté lors d’une procession funéraire.

Les communautés arabes connaissent une recrudescence de la violence ces dernières années, alimentée principalement, mais pas seulement, par le crime organisé.

Depuis le début de l’année 2021, au moins 113 Arabes ont été tués dans des homicides présumés, selon l’organisation à but non lucratif Abraham Initiatives. Parmi eux, 94 étaient des citoyens arabes d’Israël et 19 autres étaient des Palestiniens, originaires de Jérusalem-Est ou résidant en Israël.

Les Arabes israéliens accusent la police, qui, selon eux, n’a pas réussi à sévir contre les puissantes organisations criminelles et ignore en grande partie la violence, qui comprend des querelles familiales, des guerres de territoire mafieuses et des violences contre les femmes. La communauté a également souffert de décennies de négligence.

Mercredi, la police a poursuivi ses efforts de lutte contre la criminalité dans le sud, avec 1 200 agents participant à des raids de grande envergure. Selon la police israélienne, depuis le début de la répression, 225 suspects ont été arrêtés et 56 armes à feu, 40 voitures et 3,4 millions de shekels d’actifs ont été saisis.

Jeudi, la police a déclaré avoir arrêté un homme de Shfaram soupçonné d’avoir tué un homme de 29 ans à Haïfa la veille. La victime a été identifiée jeudi comme étant Ibraham Balkis. La police a déclaré qu’il avait un passé criminel et était connu des autorités.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, un homme de Jérusalem-Est a été mortellement abattu dans sa voiture dans un homicide présumé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...