Trump comparé aux nazis : Israël appelle Amanpour de CNN à s’excuser
Rechercher

Trump comparé aux nazis : Israël appelle Amanpour de CNN à s’excuser

La "fausse équivalence" faite par l'animatrice entre un président américain et la Nuit de Cristal déprécie la tragédie de la Shoah, accuse la ministre des Affaires de la Diaspora

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Christiane Amanpour lors d'un événement sur l'émancipation des femmes organisé par Variety à New-York, le 5 avril 2019. (Crédit : Evan Agostini/Invision/AP)
Christiane Amanpour lors d'un événement sur l'émancipation des femmes organisé par Variety à New-York, le 5 avril 2019. (Crédit : Evan Agostini/Invision/AP)

Des responsables israéliens s’en sont pris, cette semaine, à CNN pour des propos tenus par Christiane Amanpour, une présentatrice éminente de la chaîne, qui a comparé les agissements du président américain Donald Trump à la Nuit de Cristal qui avait eu lieu dans toute l’Allemagne au mois de novembre 1938.

La ministre des Affaires de la Diaspora Omer Yankelevich a fait parvenir une lettre au président de CNN Jeffrey Zucker, dimanche, recommandant vivement des « excuses immédiates et publiques » pour « l’inacceptable comparaison » faite par l’animatrice jeudi.

« Nous considérons donc que la fausse équivalence faite entre les agissements d’un président américain en exercice et les atrocités des pogroms de la nuit de cristal qui avaient été commis par les nazis, il y a 82 ans, déprécie la tragédie immense représentée par la Shoah », a-t-elle écrit.

La nuit de Cristal est largement reconnue comme « un point de départ central de la Shoah », a continué la ministre, qui a accusé Amanpour de minimiser « l’importance unique de la Shoah » en la comparant à l’administration Trump.

« La distorsion et la minimisation de la Shoah sont des mensonges déplorables qui ne font qu’encourager les voix mauvaises de l’antisémitisme. Employer le souvenir de la Shoah pour provoquer à bas prix et faire avancer un agenda politique est une dénaturation profondément troublante et blessante des vérités morales et historiques, une dénaturation dont les conséquences sont dangereuses », a poursuivi la missive.

La membre du parti Kakhol lavan Omer Yankelevich à la Knesset à Jérusalem, le 14 mai 2019. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Alors que l’antisémitisme continue à augmenter dans le monde entier, Israël attend de CNN « un partenariat dans la lutte globale contre cette maladie dangereuse et certainement pas que la chaîne mette de l’huile sur le feu », a conclu la ministre dans son courrier.

Un « affront à la mémoire de la Shoah »

Dimanche également, le consul-général d’Israël à Atlanta, Anat Sultan-Dadon, a écrit un courrier à Richard Davis, vice-président des Normes et pratiques de l’Information au sein de CNN, exprimant son « désarroi » suite à la comparaison faite par la présentatrice.

« L’utilisation par Amanpour du 82e anniversaire de la Nuit de cristal pour établir cette comparaison est un affront fait à la mémoire de la Shoah, à la mémoire de ceux qui ont subi ces atrocités inimaginables », a-t-elle écrit. Le consulat a indiqué être « sincèrement déçu » par la manière dont Amanpour a choisi de s’exprimer, et il a vivement recommandé à la présentatrice et à son employeur de présenter leurs excuses.

CNN n’a pas répondu à une demande de réaction du Times of Israel sur les propos tenus par Amanpour.

Jeudi, Amanpour, au tout début de l’émission-phare de CNN consacrée aux affaires étrangères, avait invoqué le 82e anniversaire de la nuit de cristal en parlant de la malhonnêteté de Trump, qualifiant le pogrom nazi du 9 novembre 1938 « d’attaque contre les faits ».

« Il y a 82 ans cette semaine avait eu lieu la nuit de cristal », avait déclaré Amanpour dans son monologue. « Cela avait été le coup de semonce des nazis en direction de notre civilisation humaine, un tir d’avertissement qui avait entraîné le génocide d’une identité toute entière. Ces autodafés avaient entraîné aussi une attaque contre les faits, le savoir, l’histoire et la vérité. Après quatre ans d’attaques contemporaines menées par Donald Trump contre ces mêmes valeurs, l’équipe formée par Biden et Harris promet un retour à la normale – et un retour à la vérité ».

Amanpour avait été âprement critiquée pour son analogie sur Twitter.

« C’est @camanpour sur @CNN qui compare le mandat de Trump à l’Allemagne nazie. Mais comment ce type de parti-pris peut-il être toléré sur un média mainstream ? Des foutaises du dernier ordre », a écrit Ben Habib, ancien membre britannique du Parlement européen.

Des jeunes élèves et d’autres personnes amenés pour regarder brûler le mobilier de synagogues lors de la Nuit de Cristal à Mosbach, en Allemagne. (Crédit : Autorisation)

« Méprisable. @camanpour compare la vérification des faits verbale d’un POTUS à un pogrom nazi au cours duquel des dizaines de Juifs ont été assassinés », a commenté le Conseil des Affaires publiques juif orthodoxe, un petit groupe représentant les intérêts des haredim sur Twitter.

Amanpour n’a pas répondu aux critiques.

Les comparaisons entre la politique contemporaine et l’Allemagne nazie sont considérées comme inadmissibles par les groupes juifs.

Une publicité diffusée au mois de septembre par le JDCA (Jewish Democratic Council of America) qui avait établi des parallèles entre l’ascension du fascisme et la présidence de Trump avait été rapidement condamnée par l’ADL (Anti-Defamation League). Mais l’ancien directeur de l’ADL, Abraham Foxman, ainsi que la spécialiste de la Shoah, Deborah Lipstadt, avaient estimé de leur côté que de telles comparaisons étaient en définitive pertinentes.

La JTA a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...