Trump est peut-être juif, selon un responsable du Hamas
Rechercher

Trump est peut-être juif, selon un responsable du Hamas

Mahmoud al-Zahar affirme que le président élu “aime la religion juive, est que la chose la plus importante dans la religion juive est l’argent juif”

Mahmoud al-Zahar pendant un rassemblement à Gaza, le 14 décembre 2015. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Mahmoud al-Zahar pendant un rassemblement à Gaza, le 14 décembre 2015. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Un important responsable du Hamas dans la bande de Gaza a récemment exprimé ses soupçons sur le fait que le président américain élu, Donald Trump, soit secrètement juif.

« Trump aime les juifs », a déclaré Mahmoud al-Zahar pendant un entretien sur la chaîne Al-Jazeera, « pas seulement parce qu’il aime la religion juive. Je n’exclus pas la possibilité qu’il soit juif. Il aime la religion juive, et la chose la plus importante dans la religion juive est l’argent juif. »

Pendant l’entretien, qui a été diffusé le 9 novembre, après la victoire de Trump, et traduit cette semaine par l’Institut de recherche sur les médias du Moyen Orient (MEMRI), Zahar a également affirmé que c’était l’argent juif qui avait dans le passé permis de porter les candidats à la présidence américaine.

« En 1947, Harry Truman était un candidat marginal aux élections américaines, a déclaré Zahar. Il a été approché par l’argent juif, qui est la religion juive, et a reçu deux millions de dollars, ce qui a fait prospérer sa campagne électorale […]. La conséquence a été qu’il a gagné. La première décision de Truman, dirigée par ces deux millions de dollars, a été de reconnaitre l’entité israélienne en 1948. Donc la ‘religion’ juive, le dollar juif, est le vrai facteur décisif. »

Le candidat à la présidentielle républicain Donald Trump arrive pour un rassemblement de campagne au Collier County Fairgrounds de Naples, en Floride, le 23 octobre 2016. (Crédit : Joe Raedle/Getty Images/AFP)
Le candidat à la présidentielle républicain Donald Trump arrive pour un rassemblement de campagne au Collier County Fairgrounds de Naples, en Floride, le 23 octobre 2016. (Crédit : Joe Raedle/Getty Images/AFP)

Zahar a également critiqué le programme anti-immigration de Trump, déclarant qu’il « a présenté plusieurs politiques qui montrent une réelle ignorance de l’histoire américaine. Quand il fait des déclarations contre les migrants Mexicains, ou contre les immigrants arabes, qui fuient l’enfer [de leurs pays], ou contre les Africains, eh bien, les Etats-Unis sont un pays de migrants pour commencer. Il devrait demander à son père d’où il vient. »

En octobre, Zahar avait déclaré que Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, était comparable à « un juif » après sa participation aux obsèques de l’ancien président Shimon Peres.

« Cet homme qui affirme représenter l’opinion publique palestinienne est par ses normes religieuses un juif. Pour la millionième fois : il ne nous représente pas, il est une création d’Israël, et j’espère qu’il va rejoindre Peres en enfer », avait-il déclaré à la télévision iranienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...