Un responsable du Hamas : Abbas est comme un juif
Rechercher

Un responsable du Hamas : Abbas est comme un juif

Le responsable de Gaza fustige le président de l'AP qui “ne nous représente pas” pour avoir assisté aux obsèques de Peres, et espère qu’ils se rencontreront “en enfer”

Un important responsable du Hamas a déclaré samedi que le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas était l’équivalent d’un « juif pour sa participation aux obsèques de l’ancien président Shimon Peres, a annoncé la Deuxième chaîne.

« Cet homme qui affirme représenter l’opinion publique palestinienne est par ses normes religieuses un juif. Pour la millionième fois : il ne nous représente pas, il est une création d’Israël, et j’espère qu’il va rejoindre Peres en enfer », a déclaré à la télévision iranienne Mahmoud al-Zahar, responsable du Hamas dans la bande de Gaza.

Des informations non confirmées ont annoncé samedi que des coups de feu avaient été tirés sur la résidence d’Abbas à Ramallah pour protester contre ses actes. Des sources de sécurité israéliennes et palestiniennes ont déclaré que ces informations étaient fausses et la conséquence de rumeurs.

Samedi, un responsable de l’AP a déclaré qu’Abbas ne regrettait pas d’avoir assisté aux obsèques de Peres à Jérusalem vendredi, même s’il avait été critiqué pour cela.

Le responsable anonyme a déclaré à la radio publique israélienne qu’Abbas lui-même avait pris la décision d’y assister en raison de son estime pour le neuvième président israélien, et pas à cause des pressions externes pour agir ainsi.

Le parti d’Abbas, le Fatah, a soutenu son acte, déclarant que c’était un « message de paix » dont le but était de montrer au monde que les Palestiniens sont un peuple qui aime la paix.

Mais Tawfik Tirawi, membre du Comité central du Fatah et ancien officier des renseignements palestiniens a exprimé son opposition à la présence d’Abbas aux funérailles, a annoncé samedi la radio militaire.

« S’ils m’avaient demandé, j’aurais clairement dit que je suis contre la participation par principe, puisque c’était les funérailles d’un sioniste qui était trempé des pieds à la tête du sang de notre nation palestinienne et d’autres peuples arabes », a déclaré Tirawi.

Samedi, l’AP a arrêté un autre responsable palestinien un jour après l’avoir suspendu pour avoir critiqué la présence d’Abbas.

Osama Mansour, qui est l’attaché de liaison militaire avec Israël, a posté des remarques sur Facebook dans lesquelles il fustigeait le président de l’AP pour avoir assisté aux obsèques à Jérusalem.

« Il n’y a pas de relations personnelles ou d’amitié avec l’occupant, tant qu’il continuera sa politique de harcèlement contre notre peuple », a écrit Mansour selon Ynet.

Le président Reuven Rivlin et son épouse Nechama avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas pendant les funérailles d'état du défunt 9e président Shimon Peres, au cimetière du mont Herzl, à Jérusalem, le 30 septembre 2016. (Crédit : Mark Neyman/GPO)
Le président Reuven Rivlin et son épouse Nechama avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas pendant les funérailles d’état du défunt 9e président Shimon Peres, au cimetière du mont Herzl, à Jérusalem, le 30 septembre 2016. (Crédit : Mark Neyman/GPO)

Après des années sans se voir, Netanyahu et Abbas se sont serrés la main et ont brièvement discuté aux obsèques.

La présence d’Abbas avait été approuvée par les autorités israéliennes la veille des funérailles, et lui et la délégation palestinienne sont venus au cimetière en voiture depuis Ramallah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...