Trump ordonne de « détruire » toute embarcation iranienne harcelant des navires US
Rechercher

Trump ordonne de « détruire » toute embarcation iranienne harcelant des navires US

"J'ai donné l'ordre à l'US Navy d'abattre et de détruire toute embarcation iranienne qui harcèlerait nos navires en mer", a tweeté le président des Etats-Unis

Sur cette photo fournie par la Maison Blanche, le président américain Donald Trump est entouré de Robert O'Brien, conseiller à la sécurité nationale, du vice-président Mike Pence, du secrétaire à la Défense Mark Esper, du président des chefs d'état-major interarmées Mark Milley et du général Marcus Evans, directeur adjoint pour les opérations spéciales à la Maison blanche, le 26 octobre 2019 à Washington, dans la Salle de Crise. (Shealah Craighead/La Maison Blanche via AP)
Sur cette photo fournie par la Maison Blanche, le président américain Donald Trump est entouré de Robert O'Brien, conseiller à la sécurité nationale, du vice-président Mike Pence, du secrétaire à la Défense Mark Esper, du président des chefs d'état-major interarmées Mark Milley et du général Marcus Evans, directeur adjoint pour les opérations spéciales à la Maison blanche, le 26 octobre 2019 à Washington, dans la Salle de Crise. (Shealah Craighead/La Maison Blanche via AP)

Donald Trump a annoncé mercredi qu’il avait donné l’ordre de détruire toute embarcation iranienne qui s’approcherait de façon dangereuse de navires américains dans le Golfe.

« J’ai donné l’ordre à l’US Navy d’abattre et de détruire toute embarcation iranienne qui harcèlerait nos navires en mer », a tweeté le président des Etats-Unis.

Il y a une semaine, le Pentagone a accusé Téhéran de « manoeuvres dangereuses » en mer.

Selon Washington, 11 vedettes rapides des Gardiens de la Révolution ont croisé à plusieurs reprises la proue et la poupe de navires américains patrouillant dans le Golfe, « à distance extrêmement rapprochée et à grande vitesse ».

En réponse, Téhéran avait dénoncé la version trop « hollywoodienne » donnée par les Etats-Unis.

Sur cette photo de l’agence de presse iranienne semi-officielle, les bateaux des gardiens de la révolution prennent d’assaut une réplique de navire porte-avions américain pendant des exercices à grande échelle près de l’entrée du Golfe persique, le 25 février 2015 (Crédit : AP/Fars News Agency, Hamed Jafarnejad)

Et les Gardiens ont accusé la marine américaine de s’être illustrée par son « comportement non professionnel » dans le Golfe.

Ils reprochent aux Etats-Unis d’avoir « empêché le passage » début avril d’un navire iranien, le « Shahid Siavoshi », en faisant preuve d’ « un comportement dangereux et en ignorant les avertissements » du navire.

Les tensions entre les Etats-Unis et la République islamique se sont nettement intensifiées depuis que Washington a décidé en mai 2018 de dénoncer unilatéralement l’accord international sur le nucléaire iranien (conclu en 2015) et de rétablir des sanctions économiques punitives contre Téhéran.

L’épave résultant de la frappe américaine ayant tué le général iranien Qassem Soleimani à Bagdad, le 3 janvier 2020. (Réseaux sociaux)

Elles ont atteint un pic après l’élimination du général iranien Qassem Soleimani, tué dans une frappe de drone américaine à Bagdad le 3 janvier.

Washington a aussi mis en garde Téhéran après l’annonce d’un lancement réussi d’un premier satellite militaire iranien mercredi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...