Rechercher

Tsahal a localisé un tunnel à 2 branches le long de la frontière nord de Gaza

Le tunnel du Hamas traverse le territoire israélien, mais ne présente aucun danger en raison de la présence de la paroi souterraine israélienne de haute technologie

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

L’armée israélienne a révélé lundi avoir découvert et « déjoué » un tunnel creusé par le groupe terroriste du Hamas dans le nord de la bande de Gaza, qui traverse le territoire israélien sans toutefois être parvenu à pénétrer la barrière frontalière d’Israël.

Selon Tsahal, le « tunnel terroriste » à deux branches ne représente pas un danger pour les villes israéliennes situées le long de la frontière, car Israël dispose d’une paroi souterraine de haute technologie qui protège ses villes du sud contre les tunnels d’attaque de Gaza, qui représentaient autrefois une menace importante.

La barrière souterraine anti-tunnels est un mur en béton épais s’enfonçant à des dizaines de mètres et qui est équipé de capteurs pour détecter toute activité d’excavation. Il s’étend à l’intérieur du territoire israélien le long de la frontière de 65 kilomètres d’Israël avec Gaza. Tsahal dispose également d’un réseau de radars, d’autres capteurs de surveillance et d’armes télécommandées le long de la frontière.

L’armée israélienne a déclaré avoir localisé le tunnel dans le cadre d’un « effort constant et continu pour localiser les tunnels terroristes et les neutraliser ».

« Il s’agit d’un tunnel d’attaque à deux branches, qui a traversé le territoire israélien mais n’a pas franchi la nouvelle barrière souterraine anti-tunnels, et n’a donc présenté aucun risque pour les résidents d’Israël à aucun moment », a déclaré le général de brigade Nimrod Aloni, commandant sortant de la division de Gaza de Tsahal, ce qui signifie que si des membres du Hamas étaient sortis du tunnel, ils se seraient retrouvés face à la haute barrière d’Israël qui longe la frontière.

D’après Aloni, une partie du tunnel a été touchée pendant la guerre de 11 jours de mai 2021 entre Israël et le Hamas, mais a depuis été réparée et reconstruite (y compris les deux nouvelles branches qui s’étendaient en Israël).

Une vue aérienne montre les forces de sécurité découvrant un tunnel du Hamas le long de la frontière nord de Gaza. La clôture de gauche est l’ancienne barrière d’Israël le long de la frontière internationalement reconnue, et la clôture de droite est la nouvelle, avec la barrière souterraine, le 15 août 2022. (Crédit : Armée israélienne)

« Récemment, nous avons identifié des efforts pour restaurer le tracé de l’ancien tunnel, et après avoir effectué des scans, nous avons localisé le tunnel et ses deux branches », a-t-il déclaré.

Tsahal n’a pas précisé la profondeur du tunnel, mais a indiqué que son entrée se trouvait dans la ville de Gaza.

Aucune précision quant à ce qui a été fait pour neutraliser la menace n’a été apportée.

Des troupes opérant le long de la frontière nord de Gaza après la découverte d’un tunnel du Hamas dans la zone, sur une image publiée par l’armée le 15 août 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Au cours de l’opération Aube, qui a duré trois jours contre le groupe terroriste palestinien du Jihad islamique la semaine dernière, Tsahal a frappé un autre tunnel d’attaque, celui-ci provenant du sud de Gaza. Ce dernier n’a pas non plus réussi à pénétrer en Israël du fait de la paroi souterraine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...