Israël en guerre - Jour 143

Rechercher

Tsahal a tué plus de 9 000 terroristes du Hamas à Gaza depuis le début de la guerre

Le rapport de l’armée israélienne sur ses opérations dans la bande de Gaza, en Cisjordanie et au Liban, va du nombre de terroristes tués au nombre de sites frappés

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des soldats de l'armée israélienne opérant à Gaza, sur une image autorisée à la publication le 12 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des soldats de l'armée israélienne opérant à Gaza, sur une image autorisée à la publication le 12 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a publié dimanche un important volume de données sur ses opérations dans la bande de Gaza, en Cisjordanie et au Liban, allant du nombre de terroristes tués au nombre de sites frappés.

Selon ces données, plus de 9 000 terroristes du Hamas et d’autres groupes terroristes ont été tués par les troupes de Tsahal dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre, en plus des quelque 1 000 qui se trouvaient à l’intérieur d’Israël le 7 octobre dernier. Plus de 23 000 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

Les données de l’armée indiquent que Tsahal a tué deux commandants de brigade et 19 commandants de bataillon du groupe terroriste palestinien du Hamas, ainsi que d’autres hauts responsables de rang équivalent. Plus de 50 commandants de compagnie et terroristes du Hamas d’un rang équivalent ont également été tués, selon les données.

Au Liban, l’armée israélienne affirme avoir tué plus de 170 terroristes, pour la plupart membres du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, soutenu par l’Iran.

Quelque 30 000 cibles ont été frappées dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre, dont plus de 3 400 ont été découvertes comme étant des sites du Hamas au cours des combats. Au Liban, quelque 750 positions du Hezbollah ont été touchées, selon les données de Tsahal.

Depuis le début de la guerre, quelque 9 000 projectiles tirés depuis Gaza ont franchi la frontière israélienne, 2 000 autres depuis le Liban et une trentaine depuis la Syrie.

Une unité mobile du Corps d’Artillerie israélien tirant un obus du nord d’Israël vers le Liban, le 11 janvier 2024. (Crédit : Leo Correa/AP Photo)

Tsahal indique que l’unité 504 de la direction du Corps de Collecte de Renseignements a interrogé quelque 2 300 suspects palestiniens dans la bande de Gaza, dont certains ont été arrêtés et ramenés en Israël pour un interrogatoire plus approfondi.

Un total de 7 653 camions transportant de l’aide humanitaire entrant dans la bande de Gaza ont été inspectés par les autorités israéliennes aux points de passage de Nitzana et de Kerem Shalom. Tsahal affirme que les camions ont transporté un total de 137 920 tonnes d’aide.

L’armée a également passé 79 000 appels téléphoniques, largué 7,2 millions de tracts, envoyé 13,7 millions de SMS et 15 millions d’appels enregistrés aux Palestiniens de Gaza pour les avertir de la nécessité d’évacuer.

Depuis le 7 octobre, en Cisjordanie, Tsahal affirme que ses troupes ont arrêté plus de 2 650 Palestiniens recherchés, dont plus de 1 300 affiliés au Hamas. L’armée indique que 40 raids au niveau de la brigade ont été effectués et que 14 maisons de Palestiniens accusés de terrorisme ont été démolies.

Selon les données de Tsahal, un total de 295 000 réservistes ont été appelés depuis le début de la guerre. Parmi eux, environ 45 000 servent en dépit d’une exemption du devoir de réserve.

L’armée indique que les quelque 300 000 réservistes ont été en service pendant 61 jours en moyenne.

Les hommes représentent 81 % des réservistes, les 19 % restants étant des femmes. 115 000 réservistes sont des pères de famille et environ 3 000 sont des mères. La moitié des réservistes ont entre 20 et 29 ans, et 31 % entre 30 et 39 ans. Les autres sont âgés de 40 à 49 ans (13 %), de 50 à 59 ans (5 %) et de 60 à 69 ans (1 %).

Au total, 522 soldats, réservistes et agents de sécurité locaux ont été tués et 2 536 autres ont été blessés depuis le 7 octobre. Parmi eux, 188 ont été tués et 1 113 ont été blessés, depuis le 27 octobre – au cours de l’incursion terrestre – à Gaza.

Tsahal a également recensé 19 soldats tués par des tirs amis à Gaza, et 36 autres par des accidents survenus pendant la guerre, dont des accidents de voiture et des incidents liés à l’armée.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.